Emissions carbone : Iata veut mobiliser les gouvernements

Transport

L’association du transport aérien international (Iata) a annoncé l’adoption de plusieurs résolutions lors de sa 75e assemblée générale annuelle. Dont l’une portant sur l’ambitieux plan de réduction et de compensation carbone Corsia.

 

Dans une résolution adoptée lors de son assemblée générale annuelle, Iata demande aux gouvernements de mettre en œuvre le régime de compensation et de réduction de carbone pour l’aviation internationale (Corsia) adopté par l’organisation de l’aviation civile internationale (OACI) de l’ONU. Corsia est le premier mécanisme mondial de tarification du carbone destiné à un secteur industriel. Il permettra de plafonner les émissions nettes de CO2 de l’aviation internationale au niveau de 2020 (croissance neutre en carbone). L’AGA envisage l’avenir au-delà du Corsia et son prochain engagement en matière de lutte contre les changements climatiques consiste à réduire de moitié les émissions nettes d’ici 2050, par rapport au niveau de 2005. Les compagnies aériennes ont été instamment priées d’appliquer toutes les mesures d’efficacité énergétique qui s’offrent à elles et de participer pleinement à la transition à long terme vers des carburants d’aviation durables. Cela est essentiel à l’atteinte de l’objectif de l’industrie pour 2050.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *