Escroquerie : Des salariés d’Air France avaient constitué « une véritable agence de voyages »

Un agent au sol Air France a vendu la mèche à l’AFP. Air France aurait été escroquée par des salariés commercialisant "quantité de billets à prix réduit accordés par la compagnie à son personnel". Le préjudice serait de 1,2 million d’euros.Selon le salarié, "Ils avaient constitué une véritable agence de voyages" . Pour une source aéroportuaire, "le préjudice s’élève à 1,2 million d’euros". Le repenti témoigne : "Tout agent a droit à quatre billets d’avion payés à hauteur de 10% de leurs prix par an, pour les personnes de son choix. Mes collègues qui ne les utilisaient pas me les donnaient pour mes propres amis, en toute transparence".  Interrogée par l’AFP, Air France a dit avoir porté plainte pour "abus de confiance" auprès de la gendarmerie des transports aériens pour "la commercialisation de facilités de transport dont les salariés bénéficient".

Vos réactions (7)

  1. Alors là, permettez-moi de douter de l’information.
    Entre, Les Grèves, Les Vacances, les RTT et les Arrêts de Travail, je ne vois vraiment pas comment des employés Air-France ont pu trouver le temps d’organiser un tel trafic.
    Messieurs les journalistes, soyez raisonnables et enquêtez un peu avant de publier.

    1. dites moi vous avez travaillé dans le secteur ?
      quand on travaille en horaires décalés, de nuit, et en jet lag permanent, il est normal d’avoir des jours de repos.
      Si vous voulez monter dans un avion avec du personnel qui n’a pas dormi depuis 24h et qui a 12h de décalage dans la tronche, c’est votre choix.
      Moi, je ne m’y risquerai pas !

      au fait: les vacances, ou Congés payés, en France, c’est le même nombre de semaines pour tout le monde, de par la loi.
      Les RTT, selon votre formule horaire, tout le monde y a droit! exemple si vous faites 35h sur 4 jours, le 5è jour hebdo est en RTT…

      je ne travaille pas en cie aérienne mais je connais des gens qui travaillent chez AF et tous aiment leur métier plus que tout: par contre enchaîner des longs courriers sans 1 ou 2 jours de repos entre chaque, c’est physiquement impossible. On aura peut être un jour des robots mais aujourd’hui les PNC sont encore humains !

      en dehors de ça: cette histoire de billets donnés à autrui ne me choque pas : si les billets ne sont pas utilisés et donc perdus…autant les donner et les utiliser non ??

  2. J’avoue ne pas comprendre l’intérêt de l’agent.
    Si les salariés « ont droit d’utiliser les billets pour les personnes de leur choix », rien ne les interdit de les donner à leurs collègue, voisins, boucher, famille, etc..
    Sinon, ce n’est plus « leur choix », et sinon la règle doit préciser comme pour les promos agents de voyages sur les billets d’avion « un agent + accompagnant ou concubin ».
    De plus, pour un agent qui bénéficiait lui même de cette situation, quel est son intérêt de balancer ? de quoi a t il bien pu être gêné pour subitement avoir des remords ? s’est il vu refuser des billets par ses collègues pour ses amis et se venge ainsi ?
    Bref, je ne vois pas là un trafic d’agence de voyage parallèle sauf si ces billets étaient vendus plus chers à des clients. Si les règles ne sont pas claires et précises, rien d’étonnant à ce qu’elles soient exploitées et détournées.
    Je ne travaille pas en compagnie et serais d’habitude plutôt du genre à me révolter de certains avantages.
    Mais je ne trouve pas ces informations très objectives, l’article est un peu léger pour en faire un scoop sans même fournir les règles internes. Je ne vois pas l’escroquerie à ce stade des informations données.

    1. Et oui il est évident qu’ils revendaient les billets avec une marge dessus, sinon effectivement quel intérêt ??
      Il se dit d’ailleurs sur les forums que ces billets émis pour des extérieurs posaient parfois problème aux escales. Se voyant parfois débarqués, certains avaient des comportements de clients de plein droit, ne connaissant pas vraiment le principe de ces billets spéciaux.

  3. Quand je pense qu’AF demande un lien de parenté , c’est à dire enfant ou mari , à nous les agents de voyages pour avoir un billet avec une réduction , et encore quand il vous accorde une réduction , et bien leurs agents ne se gênent pas , et porter plaintes contre X , laissez moi rire !! bien fait pour eux

  4. Est-ce que cette personne serait aussi stupide pour se vanter d’une telle aberration ???
    et ces potentiels clients seraient ils aussi stupides d’acheter des billets plus chers sachant qu’ils n’étaient pas sûrs de rentrer dans l’avion. vous voyez bien que votre article n’est pas crédible. Faites donc votre enquêete et dites nous vraiment de quoi il en retourne au lieu de cette article qui ne veut rien dire!

    Ne croyez vous pas que quelque chose d’autres se trame dessous???? Trouvez la faille, au travail…pour la vérité!!!

    Reponse de la rédaction :
    Ce que nous savons,
    Les salariés Air France, jusqu’au 1er juillet, pouvaient céder chaque année quatre billets sans que les bénéficiaires soient obligés de voyager avec eux. En raison d’abus, « un manque de savoir-vivre de certains passagers qui cherchent à se faire surclasser », Air France oblige depuis le début du mois les salariés à voyager avec les personnes qui profitent de ces avantages. Ces billets « N2 » à forte réduction sont soumis à des contraintes : On ne peut embarquer que s’il y a de la place.
    Laurent Guéna

  5. Bonjour

    votre article m’amène à témoigner sur un cas récent ; nous avons en 2008 traité un petit groupe sur la Turquie dont le leader est un Agent AF . initialement booké sur un vol charter direct qui s’est ensuite annulé , nous avons reporté ce petit groupe à destination d’Antalya sur AF en PAR/IST puis Turkish sur la correspondance intérieure ; j’avais soigné ce groupe en demandant à notre correspondant une assistance personnalisée durant le transit à l’aéroport , ce qui a été fait à la pleine satisfaction de nos clients ; celui ci renouvelle sa demande cette année et nous le protegeons sur AF ( comme TO nous avons des objectifs fixés par la cie nationale et nous efforçons de jouer le jeu ! )

    à ma surprise , ce même agent AF m’apprend que ses participants se sont réservés directement sur AF et sur TK et que notre offre devrait se contenter du « sans transport » je demande une explication à laquelle il m’a été répondu , que c’était un droit de faire bénéficier ses amis des avantages AF ! étant moi même un ancien de compagnie aérienne , je peux concevoir quelques avantages mais le nombre important de billets m’a néanmoins amené à signaler ceci auprès d’AF qui m’a indiqué que cela ne perturberait pas l’objectif limité auquel nous étions soumis ! effectivement , mais la maitrise du transport est également utile à la bonne coordination avec le terrestre et j’estime que nous pouvions légitimement assurer l’aérien compte tenu de notre investissement précédent sur ce dossier !

    Je suis attaché ( peut être trop ) à un métier que je défends et crains d’être réduit un jour à la vente de la portion la plus congrue de voyages qui un jour s’appelaient des forfaits !

    je m’interroge néanmoins parfois sur le sens d’objectifs imposés mais pas toujours partagés !

    bien cordialement
    Michel Joullié

Réagir à l'article