Eurostar en panne : c’est la faute du pilote !

Transport

Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, a reçu lundi 21 avril 2008 le rapport sur l’incident ayant gravement retardé les passagers de l’Eurostar Londres-Paris (19h40 – 23h23) dans la nuit de vendredi 18 à samedi 19 avril 2008.L’enquête met en évidence une cause principale : une erreur de diagnostic du conducteur de l’Eurostar défaillant. Au cours du trajet entre Paris et Lille, le conducteur n’a pas été au bout de la procédure de diagnostic de la panne. Il aurait dû déceler que la panne donnait une capacité de circuler réduite avant de tomber définitivement à l’arrêt. Si cette analyse avait été faite à bord du train, il aurait alors été décidé d’acheminer depuis Paris une nouvelle rame Eurostar. Dans cette circonstance, les clients auraient pu arriver à Paris vers 2h00 samedi matin. Dans tous les cas la SNCF confirme que la décision d’échanger les deux rames Eurostar Paris-Londres et Londres-Paris à Lille était adaptée. Les travaux qui ont lieu chaque nuit dans le tunnel sous la Manche justifiaient en effet de donner la priorité au train Paris-Londres à cette heure tardive. Au-delà, deux autres points de dysfonctionnement ont été identifiés dans le traitement de cet incident : l’utilisation des locomotives de secours aurait dû être plus rapide et l’accouplement des rames Eurostar est trop peu utilisé pour garantir un niveau élevé de fiabilité.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *