Face au coronavirus, l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle s’équipe de caméras thermiques

Transport
L'objectif est de limiter les risques de propagation du virus sur le territoire français tout en redonnant confiance aux passagers. ©Adobe Stock

La sécurité se renforce dans l’aéroport parisien de Roissy-Charles de Gaulle, avec l’installation de caméras thermiques, en complément des mesures de sécurité déjà prises.

 

Les autorités françaises les attendaient, c’est désormais chose faite. Le groupe Aéroports de Paris (ADP) a annoncé jeudi l’installation de caméras thermiques à l’arrivée des vols internationaux à Roissy-Charles de Gaulle.

 

Concrètement, les passagers en provenance d’un vol international verront leur température être prise en salle de livraison bagage grâce à un dispositif de caméras thermiques. Celui-ci permettra alors d’alerter un opérateur sur place en cas de dépassement d’un certain seuil de température. Si un voyageur fiévreux est détecté, il sera invité à procéder à un nouveau test par thermomètre sans contact. Et si la trop forte température est confirmée, une visite médicale sera proposée, accompagnée dans les cas opportuns d’un test PCR Covid-19.

Masques, signalétique et distanciation

L’objectif est ainsi de limiter au maximum les risques de propagation du virus sur le territoire français tout en redonnant confiance aux voyageurs. « Nous souhaitons que les passagers du monde entier retrouvent confiance dans le transport aérien. Nous proposons le meilleur cadre de confiance possible grâce à des mesures d’un haut niveau d’exigence sanitaire tout au long du parcours. En décidant de déployer des caméras thermiques à l’arrivée à Paris, nous offrons aux passagers et à nos compatriotes une ultime réassurance sanitaire », indique dans un communiqué Augustin de Romanet, PDG du groupe ADP.

 

Ce nouveau dispositif s’accompagne d’autres mesures de précaution déjà mises en place ces dernières semaines : port du masque obligatoire, signalétique pour faire respecter la distanciation sociale, distributeurs automatiques de gel hydroalcoolique, renforcement des procédures de désinfection et nettoyage et, enfin, adaptation des procédures au contrôle de sûreté pour limiter les contacts physiques.

 

Publié par Brice Lahaye
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *