Forte progression du trafic d’AF-KLM en mai

Transport

Le long-courrier et l’Europe « tirent » l’activité du groupe.
Le trafic sur les réseaux Amériques est en nette hausse.
Sur le secteur COI, le trafic a moins chuté que l’offre.
Le groupe Air France-KLM a eu un bien joli mois de mai. Visiblement le passage à la commission zéro, le 1er avril dernier, n’a pas eu d’impact significatif sur le trafic des deux compagnies. Dans l’ensemble, le trafic (exprimé en passager kilomètre transporté ou PKT) a connu une croissance de 6,9 % par rapport à mai 2004. D’après le communiqué d’Air France, ces bons résultats sont dus au dynamisme du trafic long-courrier, qui a progressé de 6,7 % et à la bonne activité enregistrée sur le réseau européen (+ 7,5 %). Toujours sur la même période, l’offre proposée par les deux transporteurs a progressé moins vite (+ 4,9 %) que le trafic. D’où une amélioration sensible du taux d’occupation (+ 1,4 point) qui s’est établi à 77,7 %. Quelles sont les zones qui « tirent » le plus le trafic ? D’abord le réseau Amériques, qui voit son activité progresser de 12,3 % sur un an. Ce qui est à peu près équivalent à la croissance de l’offre mise en ligne : + 1,1 % (d’où un taux de remplissage en progression de 1 point, à 84,2 %). Vient ensuite le réseau Afrique-Moyen-Orient (+ 7,2 %). Mais là, l’offre (+ 11,7 %) a progressé beaucoup plus vite. Conséquence : une chute de 3 points du remplissage (69,5 %). Restent les réseaux Asie (trafic en hausse de 4,9 % et capacité de 2,5 %), les Caraïbes et l’océan Indien (trafic à – 5,8 % et offre à – 7,1 %) et l’Europe (France incluse), soit le réseau dit moyen-courrier, dont le trafic croît de 7,5 % alors que, dans le même temps, les capacité ont été accrues de 1,8 %. D’après la compagnie, la recette unitaire continue à être « satisfaisante ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *