French Bee prépare son atterrissage à Tahiti

Transport
French Blue

La low cost long-courrier française, filiale du groupe Dubreuil, se prépare à monter en puissance sur La Réunion et à lancer une nouvelle route : Paris – Papeete via San Francisco.

 

French Bee, la low-cost long-courrier du groupe Dubreuil, qui possède également Air Caraïbes, est en passe de réussir son pari sur La Réunion. Après 8 mois d’exploitation, la compagnie revendique environ 18% de parts de marché entre la métropole et l’île de l’océan Indien pour le seul mois de février, le tout dans un marché en forte croissance. Pour Sophie Hocquez, directrice commerciale de French Bee, c’est bien la preuve que la stimulation de la demande par le prix et un produit attractif sont une stratégie qui fonctionne. La prochaine étape sur cette route sera de remplir les avions cet été. Sur la période juillet – août, French Bee opérera jusqu’à 10 vols par semaine en A350 de 411 sièges (soit 2 rotations de plus) entre La Réunion et la métropole.

 

Le 11 mai, la compagnie aérienne franchira une nouvelle étape avec le lancement de sa deuxième ligne au départ de Paris, vers Papeete via San Francisco. Les ventes Polynésie sont ouvertes depuis décembre et celle vers les USA depuis mi-mars, la compagnie a commencé à recruter des PNC à Tahiti et à déployer des commerciaux aux États-Unis. Comme l’explique Sophie Hocquez, « nous avons reçu un accueil très positif du marché B2B sur Papeete ». Ce qui peut en partie s’expliquer par un phénomène d’attractivité des prix qui permette aux clients soit d’étendre leurs séjours, soit de « switcher » depuis des destinations moins chères.

 

Dans un premier temps, le vol sera opéré à raison de 3 rotations par semaine, avec des départs de nuit de Paris les mercredis, vendredis et dimanches, pour des arrivées en fin de journée à San Francisco et tôt le lendemain matin à Papeete.

 

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *