Grève: les 9, 10 et 11 décembre, les transports seront encore très perturbés

Transport

Le trafic aérien devrait être réduit dès lundi 9 au soir. La RATP et la SNCF invitent les voyageurs à différer leurs déplacements. Une grande mobilisation interprofessionnelle est prévue mardi 10, avant la communication du gouvernement. Le mouvement de grève contre la réforme des retraites se poursuit depuis jeudi 5 décembre.

 

« On ne lâche rien! » Le Premier ministre comme les organisations syndicales ont utilisé la même expression, l’un sur sa réforme des retraites, les autres sur la grève interprofessionnelles en réaction à ce projet. Depuis jeudi, les transports sont perturbés, dans les airs et sur les rails. La grosse journée d’action du jeudi 5 décembre (806.000 manifestants dans toute la France  selon le ministre de l’Intérieur; 1,5 million selon la CGT) s’est prolongée le vendredi. Pendant le week-end du 7 et 8, le trafic à la RATP et à la SNCF est resté « très  fortement perturbé » sur l’ensemble du réseau.

 

Les syndicats ont annoncé la poursuite de leur mouvement sur la semaine à venir. La RATP avait déjà prévenu pour lundi 9, elle indique pour mardi 10 « une offre similaire » à celle du lundi, à savoir pour le métro, seules les lignes automatisées 1 et 14 circuleront normalement « avec risque de saturation ». Des perturbations sont prévues sur les lignes 4, 7, 8 et 9 (un train sur 3 en circulation voire sur 2 ou 4 sur certains tronçons). Les réseaux Tram et bus seront assurés à 50%. Sur les lignes de RER, c’est toujours 1 train sur 2 sur le RER A et 1 train sur 3 sur le RER B, et ce uniquement aux heures de pointe. La RATP invite les voyageurs qui le peuvent à « différer leurs déplacements ».

 

Dimanche soir, à la SNCF, on annonçait déjà  « un trafic extrêmement perturbé lundi 9 décembre ». Selon la règle mise en place, dès 17h ont été communiqués les prévisions de circulation: 1 trains sur 5 pour les TGV Inoui, les Transilien et les Intercités, 1 train sur 6 pour les Ouigo et 3 trains sur 10 pour les TER. Surtout, la SNCF s’attend à une « saturation en gares et dans les rares trains qui circuleront ». La Société nationale « recommande d’annuler les voyages en Ile-de-France, pour ceux qui le peuvent ».

 

Dans l’aérien, l’USAC-CGT, « premier syndicat de l’Aviation civile », annonce que « la grève continue le 10 décembre ». Pour la journée du 5 décembre, le syndicat revendique « des taux de grévistes au-delà de 50% dans de nombreux services ». Majoritaire à la DGAC (et deuxième parmi les contrôleurs aériens), l’USAC-CGT invite les personnels à « amplifier le mouvement ». Il les enjoint à se mettre en grève le mardi 10 décembre « et les nuits amont et aval », soit dès le 9 au soir. On ne savait pas encore dimanche soir comment les compagnies prévoyaient de s’adapter à ce nouvel appel à la grève.

 

Le gouvernement a prévu de présenter son projet de réforme des retraites mercredi 11 décembre.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *