Grève SNCM : Le tourisme corse a perdu au moins 18 millions d’euros

Transport

La grève à la SNCM a provoqué une perte d'au moins 18 millions pour le secteur du tourisme, mais ses effets sont partiellement compensés par le développement du transport aérien, a estimé jeudi à Ajaccio la présidente de l'Agence du tourisme de Corse (ATC), Vanina Pieri.Vanina Pieri, qui est aussi conseillère exécutive, a déclaré devant l'Assemblée de Corse que sur la base du chiffre de 1,8 milliard d'euros de chiffre d'affaires annuel du secteur touristique, "on envisage a minima 1% de chute de l'activité", soit 18 millions. Elle a toutefois ajouté qu'il faudra aussi compter la valeur ajoutée, le PIB et l'emploi "dont les impacts seront évalués d'ici la fin de l'année". "Nous pouvons craindre que certaines entreprises de petite taille subissent de plein fouet", l'effet de cette grève de 16 jours de la compagnie délégataire du service public maritime, a-t-elle ajouté. La croissance de l'aérien, a-t-elle déclaré, a été de 7,9% entre 2012 et 2013, soit "450.000 sièges supplémentaires ayant été pourvus à 75%." Elle a précisé qu'une offre de 120.000 sièges supplémentaires a été mise en place d'avril à octobre 2014. "Quand le maritime baisse de 3% en 2013, l'aérien progresse de 7,9%". Aussi, a-t-elle encore dit "un optimisme prudent sur le reste de la saison touristique", rappelant que celle-ci ne démarre véritablement qu'à la mi-juillet et qu'une part importante de la clientèle étrangère se rend en Corse par la mer au départ de l'Italie.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *