Hop! : après un mouvement peu suivi lundi, la grève reprendra jeudi

Transport
Un premier mouvement de grève a eu lieu lundi, de 6h à 18h, mais sans grandes conséquences sur le trafic. ©Wikipedia

La filiale régionale du groupe Air France sera de nouveau confrontée à un mouvement de grève jeudi. En cause : les conditions de salaires moins élevées que chez Air France.

 

Le SNPL, premier syndicat de pilotes de Hop!, appelle de nouveau à la grève le 27 février pour exiger de meilleures conditions de salaires et de travail, plus proches de celles des pilotes d’Air France.

Un premier mouvement de grève a eu lieu lundi, de 6h à 18h, mais sans grandes conséquences sur le trafic.

Hop! a en effet réussi à assurer « la totalité de ses vols de et vers Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Orly et la quasi-totalité de ses vols au départ des régions françaises« , a indiqué à l’AFP un porte-parole du groupe.

 

Transférer 70 pilotes vers Air France

 

Confrontés à la réduction de la flotte et à la suppression de la marque commerciale Hop!, les pilotes s’inquiètent pour leurs carrières et emplois. Le syndicat avait déposé fin décembre un préavis de grève de 144 heures étalées sur douze jours, repoussé le temps de discuter avec la direction de Hop!. Celle-ci a proposé une hausse des salaires de 3%, jugée insuffisante par le syndicat.

Outre une amélioration des conditions de travail et de rémunération, le SNPL souhaite voir « pérennisé » à partir de 2020 le transfert chaque année de 70 pilotes vers Air France.

Après la grève de lundi, le mouvement doit se poursuivre sur d’autres journées, la prochaine étant jeudi. La dernière grève des pilotes de Hop! remonte à l’été 2017.

Publié par la rédaction avec l'AFP
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *