HOP! : Les pilotes veulent rencontrer le patron d’Air France – KLM

Transport

Dans un communiqué, les pilotes de HOP!expliquent que, « sollicité par le bureau SNPL HOP! afin d’offrir un nouvel éclairage sur les difficultés et l’avenir de la compagnie HOP!, Monsieur Benjamin Smith, n’a à ce jour toujours pas donné suite à cette demande de rencontre cordiale ».

 

Et d’ajouter que « dans son courrier du début octobre le bureau SNPL HOP!, qui partage une grande partie de l’analyse du nouveau Directeur Général sur la situation du Groupe, lui a indiqué son souhait de discuter ouvertement de la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie pour HOP! ».

 

Pour le SNPL HOP!, « les difficultés actuelles de la compagnie résultent des décisions prisent par les directions successives d’Air France, lesquelles n’ont pas su accompagner suffisamment la fusion d’Airlinair, de BritAir et de Régional en une seule entité pour lui permettre de mieux résister à la concurrence et de conquérir de nouveaux clients ».

 

Le syndicat explique que « à la fusion chaotique s’est ajouté un manque d’anticipation du sous-effectif pilote généré par des départs importants vers Air France. Le manque de rationalité dans les choix stratégiques concernant la flotte a accentué la perte de parts de marché au profit de la concurrence. A titre d’exemple, HOP! disposera dans 18 mois de 16 Embraer 190 qui seront tous exploités avec seulement 100 sièges, alors que la réglementation lui permettrait de les exploiter jusqu’à 114. Ainsi, ce sont plus de 500 000 sièges par an qui ne peuvent être vendus ». Des ventes qui effaceraient à elles seules presque toutes les pertes de la compagnie selon le SNPL.

 

Armand Simon, président du bureau SNPL HOP!, déclare dans un communiqué : « contrairement aux apparences, HOP! n’est pas un « problème économique », c’est avant tout une formidable opportunité de développement pour toute une partie du court et moyen-courrier du groupe Air France. Il s’agit d’une pure question de pragmatisme et nos collègues comprendraient très mal que le nouveau directeur du groupe AF-KLM, un homme expérimenté et qui semble volontaire, ne se saisisse pas de l’opportunité de les rencontrer alors qu’ils ont des solutions à proposer.”

 

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *