Iberia augmente ses ventes long-courrier au départ de France

Transport

Hausse de 25 % du long-courrier.
Augmentation de capacité cet été.
Alors qu’elle a augmenté son chiffre d’affaires France de 8 % en 2003 par rapport à 2002, Iberia a enregistré une progression de 25 % de ses ventes long-courrier dans l’Hexagone. Conséquences : le secteur long-courrier, essentiellement l’Amérique latine, représente plus du tiers de son activité en France contre un quart en 2002. « Certaines destinations business comme le Chili ou l’Argentine ont été le moteur de cette croissance tandis qu’en loisirs Cuba, la République dominicaine et le Mexique enregistrent de bons résultats », explique Jean-Pierre Sauvage, directeur général France d’Iberia. A l’occasion du programme été, l’offre en sièges sur le réseau long-courrier va augmenter avec la mise en place d’un appareil de plus grande capacité sur le Pérou (Airbus A30-600) et Cuba (Boeing 747) et le passage en biquotidien sur Buenos Aires (contre 10 vols hebdo aujourd’hui). Par ailleurs, Iberia va ouvrir en juin la ligne Madrid-Lagos, puis à la fin de l’été Madrid-Beyrouth à raison de trois vols par semaine. Sur les vols en préacheminement au départ de France en classe économique, la restauration à bord est payante puisque la compagnie a instauré ce système le 1er mars sur l’ensemble de son réseau intérieur et moyen-courrier de moins de trois heures. Mais cette mesure ne concerne pas les vols opérés par sa filiale Air Nostrum qui effectue toutes les fréquences au départ de Lyon, Marseille, Toulouse, Nice, Strasbourg mais aussi les vols sur Saint-Jacques-de-Compostelle, Alicante et Oviedo au départ de Paris. Sur ces appareils monoclasses, la prestation Business, qui a été améliorée, a été mise en place.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *