Icelandair : une vidéo originale sur les consignes de sécurité à bord

Transport

Icelandair, la compagnie islandaise présente sa nouvelle vidéo sur les consignes de sécurité à bord.Depuis le 1er juin, les passagers ont pu découvrir cette nouvelle vidéo sur les consignes de sécurité et qui fait la part belle à la nature islandaise. Disponible à bord des appareils, ce film est illustré de magnifiques paysages islandais. Réalisée par l’agence Íslenska Ad Agency et produite par Pegasus, le film montre quelques-uns des principaux sites touristiques de l’île sont présentés tels que Jökulsárlón, le canyon Þakgil, la gorge de Fjaðrárgljúfur, le parc national de Þórsmörk et Eyjafjöll, proche du volcan bien connu du monde entier Eyjafjallajökull. La compagnie souligne ainsi "l’importance qu’elle donne à la sécurité tout en insufflant un sentiment de tranquillité et de bien-être à l’ensemble de ses passagers". 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (3)

  1. Honteux, votre article. Je rentre d’un voyage de groupe (30 personnes) avec le vol FI 542 du Dimanche 1er Juin et je peux vous affirmer que vous avons failli nous « scratcher à l’atterrissage » – hurlements de tous les passagers. Renseignements pris, le pilote était en phase d’apprentissage. Bien spur, aucune excuse et cette personne que je ne nommerai pas pilote s’est bien gardé de sortir de sa cabine: COURAGE FUYONS!!!

    1. De l’anglais « to scratch » : gratter, ou se gratter… Il y avait donc des puces dans l’avion ??? Sinon « se crasher » : s’écraser (de l’anglais « crash », comme dans « crash aérien »)….

    2. Comme nombre de clients que je rencontre en agence, Madame est spécialiste également en aéronautique pour pouvoir dire que l’atterrissage était déplorable ! Sachez Madame, que l’apprentissage du pilotage dans les Pays Scandinaves est propre aux conditions climatiques parfois dantesques de ces contrées : il faut savoir atterrir dans les pires conditions et notamment sur pistes enneigées et ventées, et poser un avion au sol s’effectue souvent de manière brutale. Cette façon de faire reste donc dans les habitudes estivales. Ce que vous avez pris pour un atterrissage catastrophique, était certainement normal pour les pilotes : raison pour laquelle ils n’y a pas eu d’excuses… à moins que vous parliez Islandais et/ou compreniez tous les mots en anglais !

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *