KLM supprime la com’ en Hollande en 2005

Transport

Fin du système de commission fixe de 34 E par billet.
KLM appliquera un barème de frais sur ses ventes directes.
Elle s’alignera sur AF en France mais ne peut dire quand.
Le mode actuel de rémunération de KLM aux agences hollandaises – une commission fixe de 34 E par billet – s’achèvera à la fin de l’année pour être remplacé à partir du 1er janvier 2005 par un système proche de celui qu’Air France appliquera en France, vraisemblablement à partir du 1er avril prochain. Le transporteur hollandais, filiale du holding de droit français AF-KLM, passera à la commission zéro et appliquera des frais de services sur ses ventes directes, variables selon le canal de distribution. Les fees seront de 10 E par billet pour les résas réalisées sur le site Internet de KLM, 25 E pour les ventes par téléphone sur les destinations européennes (35 E sur le réseau intercontinental) et 45 E dans les agences de la compagnie. Cette dernière continuera à rémunérer les agences « pour leurs efforts à vendre des billets », explique un communiqué. Interrogé sur la question de l’alignement dans l’Hexagone de la suppression de la commission de base d’Air France l’an prochain, Marco Sansavini, directeur général France de KLM, indique qu’il ne fait « aucun doute que KLM suivra », mais ne peut confirmer si cela se fera en même temps. Pour l’heure, après la mise en place de la première phase de coopération avec Air France (coordination des horaires sur Amsterdam-Paris, code-share, tarifs combinables, programme de fidélisation…), les réflexions portent sur l’harmonisation des politiques commerciales avec AF. « Nous n’avons pas changé notre organisation, il y a toujours une équipe KLM », souligne Marco Sansavini. De plus les contrats signés avec les entreprises pour 2004 ne sont pas modifiés, sauf « lorsqu’il y a un contrat avec une clientèle unique KLM ou Air France où l’on propose un contrat additionnel », explique le dirigeant France de la compagnie hollandaise. Après une hausse de CA en France de 10 % en 2003-2004 sur l’année précédente à 129 ME, Marco Sansivini ne veut pas communiquer les objectifs de cette année.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *