L’ASI valide les tarifs des redevances aéroportuaires du groupe ADP

Transport

L'autorité de supervision indépendante des redevances aéroportuaires (ASI) a homologué une nouvelle grille tarifaire pour Orly et Roissy "légèrement modifiée", après le rejet en août des tarifs des redevances aéroportuaires initialement proposés par Aéroports de Paris.Groupe ADP avait soumis à l'ASI il y a quelques mois une première grille, qui avait été rejetée au motif qu'elle aurait conduit à un relèvement trop important de la redevance d'atterrissage pour les avions de moins de 40 tonnes. Elle aurait plus que doublé pour ces appareils, ce qui aurait affecté principalement des petites compagnies aériennes assurant des liaisons régionales. "Aéroports de Paris SA a proposé à l'ASI une nouvelle grille tarifaire 2016 légèrement modifiée, prenant en compte les remarques de l'ASI sur l'allégement de la redevance d'atterrissage applicable aux aéronefs de moins de 40 tonnes", a indiqué Groupe ADP lundi dans un communiqué. La grille qui vient d'être homologuée a un effet rétroactif au 1er avril et la modification est "neutre économiquement sur les revenus d'Aéroports de Paris SA", a précisé Groupe ADP.
La redevance d'atterrissage, qui permet au gestionnaire des aéroports d'Orly et de Roissy-Charles de Gaulle de financer les structures aéronautiques liées aux avions, représente environ 200 millions d'euros par an sur un total de 1,2 milliard de redevances versées par les compagnies aériennes à Groupe ADP. Les tarifs d'ADP pour Roissy et Orly sont revus tous les ans, en vertu du contrat de régulation économique (CRE) portant sur la période 2016-2020 signé l'été dernier entre le groupe aéroportuaire et l'Etat. Cet accord, qui a instauré une nouvelle structure tarifaire, est entré en vigueur le 1er avril, date de révision annuelle des redevances.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *