L’Ectaa et le Gebta pensent à remplacer BSP et accréditation Iata

L’Ectaa (le groupement des unions nationales des agences et organisateurs de voyages de l’UE) et le Gebta (la guilde européenne des agences de voyages d’affaires) viennent de lancer « une étude de faisabilité » sur « la conception, la création et la mise en place d’un nouveau système de règlement et d’accréditation pour les agents de voyages et les fournisseurs de service européen ». En réalité, mais sans toutefois prononcer des mots qui pourraient fâcher, l’Ectaa et le Gebta envisagent, l’air de rien, de trouver un système qui se substituerait au système d’accréditation Iata et au BSP ! Ou tout au moins de voir si c’est envisageable. C’est en tout cas la mission qu’ils ont confiée à deux consultants indépendants se prévalant d’une expérience Iata. De fait, les deux organismes, qui expliquent représenter quelque 80 000 agents de voyages de loisirs et d’affaires et des TO répartis dans 27 pays européens, ont commencé par recueillir, ces derniers mois, « de nombreux avis de l’industrie ». Ce qui en est ressorti ? L’industrie touristique manquerait d’un système moderne couvrant l’accréditation et les règlements, qui permettrait une interface égale entre les fournisseurs et la distribution dans l’environnement actuel en Europe. D’où la décision de lancer cette enquête pour évaluer la façon dont on pourrait concevoir, créer, mettre en place et opérer un nouveau système, plus efficace et moins coûteux que l’actuel. Un échantillon d’usagers potentiels notamment des agents de voyages, des TO, des consolidateurs, des compagnies aériennes, tant européens que non européens, sans oublier des fournisseurs de technologie et les membres des deux associations seront consultés, de façon à obtenir un tableau le plus complet possible des demandes et besoins des utilisateurs potentiels d’un nouveau système.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *