La bataille du rail entre Madrid et Barcelone fait rage

Transport

Renfe prévoit pour l’an prochain la création d’un AVE (train à grande vitesse) « low cost » entre Madrid et Barcelone, avec des trajets entre 20 et 30 €, soit 40% de moins par rapport aux tarifs actuels (52 € en moyenne).

 

Cette stratégie vise à concurrencer efficacement le pont aérien d’Iberia entre les deux principales villes d’Espagne. Mais c’est également une façon de se prémunir contre l’arrivée annoncée des opérateurs privés à partir du 1er janvier 2021, date limite de libéralisation du secteur ferroviaire de passagers. Parmi les concurrents potentiels, Acciona est déjà dans les « starting-blocks » : « La ligne à grande vitesse entre Madrid et Barcelone est le segment le plus prometteur, car c’est un itinéraire où le train peut encore progresser face à l’avion et la voiture », vient d’ailleurs d’annoncer le directeur des services ferroviaires d’Acciona, Fernando García Alonso, lors d’un colloque à Madrid en présence du président de Renfe, Isaias Taboas. Actuellement, 37% des personnes effectuent en effet le trajet par la route alors que l’AVE capte 33% des voyageurs, contre 22% pour l’avion (et 8% seulement se déplacent en autobus). À 30 € l’aller simple, le futur train low cost serait même plus avantageux sur cet axe que les plate-formes telles que Blablacar.

 

Mais qu’est-ce qu’un train low cost ? « Les dépenses liées à l’énergie, l’amortissement du matériel, les coûts en personnel à bord et le nombre de places par wagon sont des facteurs d’ajustement », répond un porte-parole de la compagnie ferroviaire espagnole. Ce qui justifie notamment la nouvelle configuration des trains low cost dévoilée par Renfe, avec cinq sièges par file pour embarquer davantage de clients. Pour le reste, la formule a déjà été éprouvée dans le secteur aérien.

Autre piste explorée par Renfe : la mise en œuvre d’applications en collaboration avec les plate-formes dites collaboratives (de covoiturage notamment) pour proposer un service « de porte à porte » entre Barcelone et Madrid.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *