La compagnie Air Méditerranée mise en liquidation judiciaire

Transport

Suspendue à l’offre d’un seul repreneur, Air Méditerranée voit son activité stoppée à l’orée de la saison été 2016. Décision lourde de conséquences pour le monde du "tour operating" français !Le miracle n’a pas eu  lieu pour les 220 salariés de la compagnie Air Méditerranée. Le tribunal de commerce de Tarbes était réuni lundi 15 février en chambre du conseil pour constater que les repreneurs déclarés, messieurs Bru et Defemme, amenaient la preuve du financement nécessaire à l’acceptation de leur offre.
D’entrée de jeu, un repreneur de dernière minute se manifestait : Fernand Danan, ex-commandant de bord d'AOM, se présentant comme banquier d’investissement pour le compte d’un investisseur européen dans l’aérien. Il demandait au président un délai pour présenter une offre qui engloberait Air Méditerranée et Hermès Airlines, la filiale charter basée en Grèce. Demande rejetée par le tribunal sans entendre Fernand Danan au motif qu’aucune offre formelle préalable n’avait été déposée. Aussi, "le tribunal, constatant l’absence de paiement par le repreneur, déclarait la mise en liquidation judiciaire de la compagnie avec effet immédiat". Le liquidateur est maître JP Abbadie.
Irrité, Fernand Danan s’étonnait de ne pas avoir eu la moindre chance d’exposer ses intentions alors que, selon lui, "monsieur Bru l’avait informé le matin même de son retrait". A la sortie de l’audience ni Antoine Ferretti, fondateur de l’entreprise, ni Roland Maguer, délégué du comité d’entreprise n’ont souhaité s’exprimer. Infime piste d’espoir, Fernand Danan s’est rapproché de ce dernier pour évoquer l’hypothèse d’une collaboration sur fond d’un appel que pourrait déposer le personnel.

Publié par Jean-Pierre Marinot
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *