La direction d’Alitalia veut couper le quart de ses effectifs

Les syndicats d’Alitalia ont mal accueilli l’annonce du plan de sauvetage concocté par la direction qui prévoit la suppression de 5 000 postes étalée sur deux ans, soit le quart des effectifs. Sont concernés quelque 450 pilotes et 1 050 assistants de vol, 1 400 agents de maintenance, 900 personnels au sol, 360 dans le département commercial et marketing, 610 dans les services informatiques et 120 dans l’activité cargo. Objectif : économiser 315 ME sur la masse salariale. La direction prévoit la scission de l’entreprise en deux sociétés, Alitalia Fly pour les activités de vols et une autre filiale, Alitalia Service, regroupant les services au sol. Le plan industriel de la direction table sur des économies de 830 ME d’ici à 2006, un montant porté à 1,027 MdE en 2008. Hormis ces projets à long terme, la compagnie doit signer avec les syndicats une révision des contrats de travail pour améliorer la productivité. C’est la condition sine qua none pour un recevoir un crédit-relais de 400 ME qui permettrait de tenir jusqu’au printemps 2005, date à laquelle une augmentation de capital (via des acteurs privés), amènerait à la privatisation.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *