La disparition d’Air Littoral plombe l’été à Montpellier

L’aéroport Montpellier Méditerranée n’a pas échappé cet été à la « dépression touristique » enregistrée par l’ensemble des professionnels du tourisme en Languedoc-Roussillon. Mais l’aéroport est doublement touché, puisque à ce ralentissement de l’activité touristique s’ajoute la perte de trafic occasionnée par la disparition d’Air Littoral. Malgré la reprise partielle de certaines lignes (Nantes, Strasbourg), l’absence des liaisons aériennes avec les capitales régionales françaises préalablement desservies représente une perte de plus de 65 000 passagers pour les seuls mois de juillet et août, comparés à 2003. Ainsi cet été, l’aéroport a enregistré 240 397 passagers. C’est peu mais, paradoxalement, de nombreuses compagnies sortent leur épingle du jeu. A commencer par Régional : la filiale d’Air France a enregistré une hausse de 175 % due en majeure partie à la reprise de la ligne Montpellier-Nantes. British Airways enregistre aussi une augmentation du trafic de 11 % sur Londres Gatwick, avec le rajout d’une fréquence supplémentaire le samedi. Mais vers la Grande-Bretagne, la palme revient encore une fois à Ryanair : la compagnie low cost frise les 88 % de taux de remplissage (avec des pics à 97 %) et affiche une hausse de trafic de 15 % sur Londres Stansted (comparé aux mois de juillet et août 2003) en raison d’une fréquence supplémentaire vers la capitale britannique tous les dimanches. Ryanair progresse également de 7 % sur la liaison Montpellier-Francfort Hahn. A noter enfin les bons résultats de Cimber Air vers Copenhague (+ 9 % par rapport à 2003) et d’Air Exel, qui a repris la connexion auparavant assurée par Air Littoral entre Montpellier et Strasbourg. Air Exel, qui proposait 10 vols hebdomadaires, a déjà annoncé qu’elle reviendrait l’année prochaine à Montpellier pour le programme été.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *