La FNTV dénonce le mouvement des « gilets jaunes »

Transport

La Fédération Nationale des Transports de Voyageurs (FNTV), sans remettre en cause les motivations des manifestants, dénonce dans un communiqué le mouvement des « gilets jaunes » qui paralyse la France depuis une semaine et appelle ses entreprises adhérentes à ne pas en être solidaires.

Cette mobilisation entrave gravement l’activité des entreprises de transport routier de voyageurs quine peuvent plus exercer normalement. Les transports scolaires sont annulés, en retard ou font de nombreux kilomètres supplémentaires pour contourner les barrages. Les lignes régulières subissent les blocages. Les transports touristiques font l’objet de nombreuses annulations. Les « cars Macron » changent d’itinéraires, déposent leurs passagers à d’autres endroits que ceux prévus, subissent des retards importants. 

Les services d’exploitation des entreprises passent leurs journées à adapter les itinéraires pour éviter les barrages, à trouver des conducteurs supplémentaires pour faire face aux dépassements des temps de conduite réglementaires autorisés, à trouver des solutions alternatives d’approvisionnement en carburant.

Les conducteurs ont des difficultés à rejoindre et à partir de leurs dépôts, sont fatigués de leurs journées à calmer les clients légitimement exaspérés par les heures d’attente infligées par les blocages.

Les chefs d’entreprises sont inquiets face aux risques de sanctions qu’ils encourent pour non-respect des temps de conduite et de repos de leurs salariés. Ils doivent parfois prendre la responsabilité de ne pas assurer un service de transport public, indemniser leurs clients pour non-réalisation de la prestation prévue, annuler des prestations prévues de longue date. Ils subissent d’importantes pertes de chiffre d’affaires depuis le weekend dernier.

Les entreprises de transport routier de voyageurs, déjà fragilisées par les difficultés de recrutement, la concurrence de nouveaux acteurs, les faibles marges du secteur, n’ont pas besoin d’obstacles supplémentaires qui les empêchent d’assurer les services de qualité qu’ils réalisent au quotidien.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *