La FNTV dénonce une entrave à l’emploi au développement du tourisme

Transport

La délégation de la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV), reçue récemment par la Direction générale de la mer et des transports, a condamné avec la plus grande fermeté la suppression des 12 jours de travail sur deux semaines consécutives pour les activités du tourisme international.Les dispositions de cette mesure, prévue par un règlement communautaire adopté en mars 2006, doivent entrer en vigueur le 11 avril prochain. Via un communiqué, la FNTV a rappelé qu’elle dénonçait cette mesure depuis 2000 auprès des institutions européennes. La fédération a notamment fait valoir auprès de l’administration que cette mesure, tant en France qu’au niveau européen "était anticoncurrentielle pour les entreprises" et"n’avait pas d’effet réel sur la sécurité". De plus, elle "allait mettre en péril les circuits touristiques de plus de 6 jours" et "entravait très lourdement le développement du secteur du tourisme en général et du tourisme par autocar en particulier". Rappelons que la FNTV représente près de 1.500 entreprises de transport par autocar réparties sur l’ensemble du territoire national. Ces entreprises, de toutes tailles, exécutent des services de transport régulier, scolaire, occasionnel et touristique. Ces entreprises emploient près de 75.000 salariés.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *