La France ferme à son tour son ciel au Boeing 737 Max

Transport

Après l’Ethiopie, la Chine et l’Indonésie, suivies par la Corée du Sud, la Mongolie, l’Australie et Singapour, puis par l’aviation civile britannique, la France a pris la décision de fermer son espace aérien aux Boeing 737 Max.

 

Dans un communiqué envoyé mardi 12 dans l’après-midi, la DGAC indique que « la France suit attentivement le déroulement de l’enquête suite à l’accident d’un Boeing 737 Max en Ethiopie, dont la cause n’est pas connue à ce stade ». L’aviation civile précise que si « les compagnies aériennes françaises ne disposent d’aucun Boeing 737 Max dans leur flotte (…) compte tenu des circonstances de l’accident en Éthiopie, les autorités françaises ont pris la décision, à titre conservatoire, d’interdire tout vol commercial effectué sur un Boeing 737 Max à destination, au départ ou survolant le territoire français ».

Et de conclure en expliquant que « la France reste attentive aux éléments à venir de l’enquête, et aux décisions que pourront prendre les autorités de certification européenne ou américaine ».

 

 

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *