Lastminute n’a plus le droit de vendre Ryanair, une mauvaise nouvelle pour le client selon Fabrice Dariot (BDV.fr)

Transport

Le tribunal de commerce de Paris vient d’interdire à Lastminute le droit de vendre des billets Ryanair. Le juge a estimé que l’agence de voyages parasitait la compagnie aérienne en utilisant ses données.

Pour Fabrice Dariot (BDV.fr), cette décision est une « surprise » car, jusqu’à maintenant, la justice n’avait jamais donné raison à Ryanair lors de procédures similaires, la compagnie n’avait ainsi pas pu empêcher Odigeo de les vendre.

Surtout, pour Fabrice Dariot, cette décision va à l’encontre des intérêts du consommateur qui tire bénéfice du droit des agences de voyages de vendre des low cost.  En effet, qui de mieux placé que les vendeurs pour combiner des vols sur des compagnies distinctes, l’aller sur l’une, le retour sur l’autre. On sait, en effet, que les low cost communiquent sur des tarifs « aller simple ».   Fabrice Dariot, à l’heure « où les grandes compagnies vont pouvoir donner des à la tête du client avec la norme NDC », tient donc à alerter sur les conséquences que peut avoir cette décision sur le droit des consommateurs lésés par un manque de transparence.

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Au contraire une très bonne nouvelle ! Ryanair est une cie aérienne à éviter : elle méprise son personnel, abuse de ses clients et son patron est quelqu’un de peu recommandable…

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.