Le kérosène plombe toujours les comptes d’Air France-KLM

Transport

Le groupe Air France-KLM, engagé dans un plan d'économies drastique, annonce une perte nette de 368 millions d'euros au premier trimestre, la facture carburant continuant de peser sur ses comptes malgré une hausse du trafic passagers.Jean-Cyril Spinetta, président du groupe a indiqué que "le premier trimestre a été difficile en dépit d’une amélioration de l’activité au mois de mars". Si le "contrôle strict des capacités ainsi qu’un bon niveau de trafic ont permis une hausse de la recette unitaire dans l’activité passage", elle a été "encore insuffisante pour compenser la hausse des coûts, notamment ceux liés à la facture pétrolière". L’activité passage a enregistré une hausse du trafic de 5,5% pour une croissance des capacités de 1,6%. Le coefficient d’occupation a gagné 3,1 points à 81,6%. La recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) a progressé de 5,6% (+4,7% hors change) en raison de la hausse des volumes. Le chiffre d’affaires passage est en augmentation de 8,8%. Le résultat d’exploitation est négatif de 504 millions d’euros en raison notamment d’une hausse de la facture carburant de 224 millions d’euros. Enfin, le résultat net part du groupe s’établit à -368 millions d’euros. Quant à l'avenir, le groupe prévient que la facture pétrolière annuelle devrait augmenter d’1,1 milliard d’euros. Dans ce contexte, il se dit "mobilisé sur les négociations en cours dont le succès devra lui permettre d'améliorer sensiblement son efficacité économique d'ici 2014". Ils conclut : "Si le résultat d’exploitation au premier semestre devrait être inférieur à celui de l’an dernier (-548 millions d’euros au 30 juin 2011), le second semestre devrait enregistrer l’impact positif des premières mesures du plan Transform 2015".

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *