Les aéroports français visent la neutralité carbone

Transport

Lors du congrès annuel de l’Airports Council International Europe (ACI Europe), les aéroports européens se sont engagés, le 26 juin dernier, à ramener d’ici à 2050 leurs émissions de carbone au niveau zéro (« net zero carbon emissions »).

 

Les aéroports ont, à la même occasion, appelé l’ensemble des acteurs du transport aérien à compléter et renforcer les engagements déjà pris à ce jour et à porter très rapidement une ambition, une vision et une feuille de route devant conduire l’écosystème du transport aérien dans sa totalité aux émissions zéro carbone.

 

L’Union des Aéroports Français adhère pleinement à l’objectif zéro carbone et apporte tout son soutien à la résolution adoptée par l’assemblée générale de l’ACI Europe.

 

L’engagement des aéroports vaut pour les émissions produites dans le cadre des opérations d’exploitation aéroportuaire (côté piste et côté terminal). L’engagement des aéroports à réduire leurs émissions de CO2 au niveau zéro carbone s’entend sans compensation (« offsetting ») des émissions résiduelles mais, si nécessaire, par le biais de l’enlèvement et du stockage du CO2 restant (« carbon removal and storage »).

 

Les aéroports français sont depuis longtemps déjà engagés dans une démarche de réduction volontaire de leurs émissions de CO2, le programme Airport Carbon Accreditation, lancé en 2009 et porté par l’ACI Europe, et reconnu internationalement. Les aéroports français sont particulièrement en pointe dans ce programme, avec 40 aéroports français impliqués, représentant 83% du trafic français. « La France est ainsi, en 2019, le pays au monde avec le plus grand nombre d’aéroports accrédités » explique l’UAF dans un communiqué.

 

A l’occasion de l’adoption de la résolution, Thomas Juin, président de l’UAF & FA a déclaré : « Les solutions aux émissions de CO2 du transport aérien ne sont pas à rechercher dans un report modal illusoire ou une taxation franco-française sans aucun effet environnemental mais bien dans le transport aérien lui-même. Nous attendons des pouvoirs publics qu’ils mettent en place, partout en Europe, les conditions nécessaires à la réalisation des nouvelles ambitions de transition écologique du transport aérien ».

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *