Les annulations et retards de vol ont explosé cet été

Transport

D’après la société spécialisée dans le recouvrement d’indemnités RefundMyTicket , après un début d’année difficile, entre grèves et désorganisation opérationnelle, les annulations et retards ont continué à perturber la ponctualité des vols cet été en Europe.

 

Le pourcentage de vols annulés ou retardés de plus de 3 heures a certes diminué depuis le début de l’année (1,83% entre juin et août 2018, contre 2,20% depuis le début de l’année), mais reste bien au-dessus de celui de l’année dernière à la même période (1% entre juin et août 2017).

 

Selon les estimations RefundMyTicket, le nombre de passagers victimes d’une annulation de vol ou d’un retard de plus de trois heures s’élève ainsi à un peu plus de 5,8 millions entre juin et août 2018. Sur la même période l’année dernière, ils étaient à peine plus de 3 millions : le nombre de passagers lésés a donc quasiment été multiplié par deux par rapport à l’été 2017.

 

En termes d’indemnisations (règlement CE 261/2004), cela représente un coût potentiel de 2,2 milliards d’euros pour les compagnies aériennes, au seul titre de la période estivale, si tous les passagers lésés se manifestaient – contre 1,1 milliard d’euros sur l’été 2017.

 

Par ailleurs, les 8 premiers mois de l’année 2018 cumulent 16,2 millions de passagers victimes d’une annulation ou d’un retard important de leur vol alors que sur l’ensemble de l’année 2017, on comptabilisait 10,8 millions de passagers. Si on y applique la saisonnalité habituelle, la barre symbolique des 20 millions de passagers lésés devrait être franchie dès la fin du mois d’octobre et le nombre de passagers lésés sur l’année devrait doubler.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *