Les services payants rapportent 36 milliards de dollars aux compagnies aériennes

Transport

Le GDS Amadeus et Ideaworks Company, cabinet de conseil pour les revenus auxiliaires des compagnies aériennes, viennent de présenter l’étude "Amadeus Worldwide Estimate of Ancillary Revenue". Celle-ci révèle que les compagnies gagneront encore plus d’argent cette année grâce aux"revenus additionnels".
Le chiffre de 36,1 milliards de dollars est même déjà annoncé. Cela équivaut à une croissance de 11,3% comparé à l’année dernière (32,5 milliards). Cette enquête a été menée auprès de 176 compagnies aériennes facturant des suppléments : bagages, repas à bord, sièges aux issues de secours ou en couloir, embarquement prioritaire, accès aux salons d’aéroports…bref autant de services clients qui étaient, il n’y a pas encore si longtemps…gratuits! Seulement voilà, les compagnies aériennes n’abuseraient-elles pas de la situation?  Une question que s’est posée la direction du World Travel Market qui a commandé une étude sur le sujet. Menée auprès de 1000 voyageurs, les résultats confirment que les clients arrivent à saturation. A la question : que pensez-vous des frais additionnels mis en place par les compagnies aériennes et notamment les suppléments bagage à main ? 88% des personnes interrogées ont répondu que ces méthodes influencent leur choix de compagnie aérienne. Devenues dépendantes de ces frais qui, selon une enquête de Sabre compte désormais pour 18% du total des revenus du secteur aérien et jusqu’à 40% du CA de certains transporteurs, les compagnies devraient se méfier. "L’équilibre entre améliorer son CA et perdre le client à force de l’abrutir à coup de frais supplémentaires reste à trouver. Mais le débat risque encore de s’intensifier vu que les compagnies veulent augmenter leurs bénéfices tout en maintenant des prix de billets aussi bas que possible" analyse Fiona Jeffrey DG du World Travel Market qui se tient à Londres jusqu’à jeudi.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Sans oublier les taxes carburant dont personne ne connait la composition et qui représentent un profit non négligeable pour les compagnies, qui de plus commencent à ne plus les rembourser quand le client n’a pas volé ! un vrai scandale !

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *