Louxor Air suspendue de vol : les TO réactifs

Transport

La compagnie ne pouvait plus voler en France vendredi.
Le broker Air Masters a trouvé des solutions de rechange.
Un impondérable qui illustre la difficulté des plannings.
Depuis le 25 mars, les deux MD 83 de la compagnie égyptienne Louxor Air (et non Air Luxor qui est une compagnie charter portugaise) sont interdits de tout vol en France. Les TO utilisant cette compagnie pour aller en Egypte ont donc dû trouver des solutions de rechange, via le brocker Air Masters qui leur a proposé d’autres plans de vols pour le week-end dernier. Dans cette histoire totalement transparente pour les clients dans la mesure où la continuité de service est assurée, tout commence en fait dans la nuit du 20 au 21 mars. Selon un rapport de la Direction de l’aviation civile de l’Ouest, « un appareil de Louxor Air, venant de Louxor, a, au cours de sa procédure d’approche à destination de l’aéroport de Nantes Atlantique, dévié de sa trajectoire et survolé à basse altitude la zone urbaine de Nantes. L’appareil a ensuite interrompu son approche, effectué une remise des gaz et s’est posé à 2 h 41 au terme d’une deuxième approche. » L’Aviation civile a saisi le bureau d’Enquête et d’analyse et établi un rapport « demandant aux autorités égyptiennes de vérifier certaines spécifications concernant la formation des équipages, la documentation opérationnelle de la compagnie et les instruments de bord de l’appareil concerné ». L’aviation civile égyptienne devra répondre à ces interrogations. En attendant, les appareils étaient prévus pour des vols Louxor-Lyon avec des passagers Fram et STI. « Compte tenu du délai de la réponse des autorités égyptiennes, nous pensions que la compagnie ne pouvait pas assurer le service le week-end dernier. Nous avons donc prévu une solution de rechange avec un A310 de la compagnie AMC », assure Nadia Millet, directrice d’exploitation d’Air Masters. Reste que cet incident, qui peut sembler anodin, laisse entrevoir le décalage entre la réalité du transport aérien tel qu’il est vécu par les professionnels et les volontés du gouvernement de communiquer à l’avance le plan de vol à ses clients. Les impondérables existent, la preuve.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *