Lyon-Saint Exupéry poursuit son développement

Transport

Dans le cadre du nouveau programme d’investissements d’Aéroports de Lyon, un contrat de conception-réalisation du futur parking P3 à l’aéroport Lyon-Saint Exupéry a été signé. Avec près de 2000 places, l’objectif de ce futur parking aérien est de répondre à la croissance importante du trafic tout en garantissant aux passagers un parcours simple et fluide.

 

Au parking P3 actuel de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry sera substitué, à horizon mi-2020, un nouveau parking en aérien. Situé à proximité immédiate du nouveau Terminal 1, celui-ci offrira près de 2 000 places réparties sur 7 niveaux et comportera notamment une zone de stationnement « minute » au RDC.  Le parking disposera également d’une vingtaine d’emplacements, chiffre qui pourra évoluer en fonction de la demande, équipés de bornes de recharge et dédiés aux véhicules électriques. Des places idéalement situées à proximité des accès piétonniers, seront réservées aux Personnes à Mobilité Réduite.

 

L’extension nécessaire des infrastructures aéroportuaires à Lyon-Saint Exupéry se fait dans le cadre d’un développement durable et maîtrisé, en phase avec la politique de développement durable d’Aéroports de Lyon.
Des objectifs ambitieux sont notamment fixés en termes d’optimisation énergétique (parking ouvert, choix d’équipements faibles en consommation et à durée de vie longue, infiltration des eaux pluviales etc…) et de gestion des déchets liés au chantier. Aéroports de Lyon souhaite obtenir pour ce projet la certification Haute Qualité Environnementale « HQE Infrastructures » et envisage le déploiement d’une installation photovoltaïque de 850 kilowatts-crête en toiture du parking, qui permettra d’atteindre 100% d’autoconsommation de l’électricité produite.

 

La construction « en silo » sur 7 niveaux (RDC plus six étages), gage d’une économie d’espace optimale, a été choisie afin de réduire l’emprise au sol de cette nouvelle structure.  Le nouveau parking P3 sera en effet implanté sur l’emprise du parking existant, et sans s’étendre sur les terrains agricoles adjacents.

 

Le groupement mené par l’entreprise Fontanel a proposé le meilleur projet et Aéroports de Lyon est fier de construire ce nouveau parking avec des entreprises du groupement essentiellement Rhônalpines (6/8), telles que  Fontanel, Ega, Cap ingelec, Calasys, Iliade, et BIM perspective. Lindab/Astron, sous-traitant de NANCY construction est basée dans l’Ain, proche de l’aéroport.

 

Pour Tanguy Bertolus président du directoire d’Aéroports de Lyon : « Cet investissement de 21 millions d’euros fait suite à la mise en service du nouveau Terminal 1 de 215 millions d’euros. Si le développement des infrastructures de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry est primordial pour absorber la croissance du trafic passagers (25 % en 3 ans), il reste directement lié à la volonté d’Aéroports de Lyon de garantir le meilleur service à ses passagers tout en intégrant des règles fortes en termes de responsabilités environnementales et sociétales. »

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *