Lyon-Saint Exupéry veut fluidifier ses contrôles aux frontières

Transport

Aéroports de Lyon a mis en service 10 sas PARAFE (Passage Automatisé Rapide de Frontières Extérieures) à reconnaissance faciale à l’Aéroport Lyon-Saint Exupéry.

 

Il s’agit d’un dispositif qui permet de fluidifier le parcours des passagers à l’aéroport en réduisant les temps d’attente aux contrôles frontières. Le passeport biométrique est indispensable pour les utiliser.

 

Dans le contexte de rétablissement des contrôles aux frontières intra-Schengen, la part des passagers contrôlés à Lyon-Saint Exupéry atteint désormais 70 % contre 30% auparavant.

 

Si la gestion de ces contrôles est de la responsabilité de la Police aux Frontières, Aéroports de Lyon travaille conjointement avec leurs services pour trouver des solutions accélérant le traitement des passagers, tout en garantissant des niveaux de sécurité et de qualité maximaux.

 

Dix sas PARAFE à reconnaissance faciale, développés conjointement par IN Groupe et Gunnebo, ont été mis en service le 14 décembre 2018. Le déploiement de 10 sas complémentaires est programmé au premier trimestre 2019 aux départs et arrivées du satellite du Terminal 1, où sont opérés les vols low-cost. Ainsi, les passagers de 80 % des vols à contrôler pourront à terme bénéficier de ces 20 nouveaux sas PARAFE.

 

Ces nouveaux équipements permettent de :

– Multiplier par 5 la rapidité des contrôles (1 agent pour 5 passagers simultanés).

– Augmenter à 32 le nombre de nationalités éligibles aux PARAFE : 28 pays de l’Union Européenne dont le Royaume-Uni, ainsi que la Suisse, la Norvège, l’Islande et le Lichtenstein.

– Réduire le nombre d’échec au passage avec une plus grande facilité ergonomique (main libre et facilité de présentation devant le capteur biométrique).

– Accélérer la lecture du passeport.

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *