Lyria se rapproche du voyageur grâce au digital

Transport

C'est au musée du Quai Branly à Paris qu'Alain Barbey a tenu sa dernière conférence de presse en tant que directeur général de Lyria. L'occasion pour celui-ci de revenir sur l'année 2014, jugée "satisfaisante" et d'aborder 2015, "résolument tourné vers l'innovation digitale".En 2014, Lyria (19 allers-retours quotidiens entre la France et la Suisse) a réalisé un chiffre d'affaires de 340 ME (365 ME en 2013). La compagnie a transporté 5,5 millions de passagers contre 6 millions en 2013. "Ce sont des résultats satisfaisants au regard des lourds travaux sur l'ensemble de nos routes. En particulier sur notre axe principal Paris-Genève fermé durant plus de deux mois" explique Alain Barbey qui rappelle avoir "gagné plus de 2 millions de clients" durant ses cinq années à la tête de Lyria. Le décideur s'apprête à revenir aux CFF en qualité de responsable du trafic régional de Suisse romande et de coordinateur régional Ouest. A partir du 1er juillet prochain, il sera remplacé par Andreas Bergmann en tant que CEO de Lyria.
Sur le premier trimestre 2015, Alain Barbey observe "un recul du trafic en janvier" lié notamment aux attentats de Paris, mais une saison de ski qui a "bien fonctionné". A noter que la ligne Paris-Bâle/Zurich est en progression de 4% en nombre de passagers par rapport à 2014. Par ailleurs, plus de 16 000 clients ont déjà emprunté la nouvelle ligne Lille-Genève depuis son lancement en décembre dernier. "Elle connaît un fort succès le week-end, et nous anticipons une hausse de trafic avec l'arrivée du printemps et l'ouverture de la saison Disney" précise Alain Barbey.
Grâce aux travaux effectués l'an dernier, Lyria, à partir du 13 décembre prochain, va mettre en service un train Paris-Genève en moins de trois heures. Le TGV circulera du lundi au vendredi avec un départ à 09H17 et une arrivée directe à Genève à 12h15, soit 02h58 de trajet.
Avec le client comme "centre de ses préoccupations", la compagnie ferroviaire va procéder à une rénovation intérieure de ses rames (prises électriques en 1ère et en 2ème, 60% d'espace bagages supplémentaires, design moderne…). Alors que les voitures-bars seront "ambiancées" grâce à un partenariat avec le Montreux Jazz Festival, un effort sera fait sur la propreté. Lyria va également installer progressivement des QR Codes dans ses TGV pour permettre aux chefs de bord français et suisses de signaler des anomalies en termes de confort.
Côté prix, Emilie Perrot, directrice marketing et ventes, a annoncé l'accès à "des TGV bons plans". Ainsi, du 15 juillet à fin septembre, sur Paris-Genève et Paris-Bâle/Zurich, les billets seront vendus à 49 euros en seconde classe et 68 euros en première. Démarrage des ventes : mi-mai. Les prix sont fixes et garantis jusqu'à la date du voyage.
TGV Lyria entend enfin "se rapprocher du voyageur grâce au digital". Le site tgv-lyria.com a été revu. Il se veut "plus fluide, plus complet, et donnera accès à de bons plans sur la France et la Suisse". 59% des billets réservés le sont sur Internet (+6% par rapport à 2013). Une nouvelle version de l'application mobile devrait voir le jour très prochainement. Elle sera dotée de "fonctionnalités qui facilitent encore plus les voyages des clients fréquents". Il ne sera toutefois pas possible de réserver directement un train depuis son smartphone. Pour cela, il faudra patienter encore un peu.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *