Mais qui est donc le passager d’Easyjet ?

Transport
Easyjet
Easyjet a enregistré 2 millions de nouveaux passagers entre 2016 et 2017

Easyjet a ouvert à la vente ses vols pour le printemps le 20 septembre. Dans la matinée, plus de 20 000 sièges se sont écoulés. Pour la low-cost, il s’agit d’un bon indicateur de tendances pour l’année à venir. Mais s’est aussi l’occasion de s’interroger sur le profil et les attentes de ses clients. On sait les habitudes de voyage des Européens bousculées par le low-cost depuis plus de 20 ans, qu’en est-il aujourd’hui de leur usage du transport aérien ? Pour répondre à cette question, Easyjet a fait réaliser une enquête par Odoxa.

Y-a-t-il une génération Easyjet ?

Commençons par l’âge de la fameuse « génération Easyjet ». Contrairement aux idées reçues, il apparait que le low-cost ne s’adresse pas uniquement à une cible jeune. L’offre répondrait Easyjetplutôt à de nouveaux usages émanant d’une transformation profonde de la société et des tendances de consommation du voyage. L’étude montre qu’Easyjet compte ainsi 19 % de passagers de plus de 55 ans, une part plus importante que celle des passagers de moins de 18 ans (14 %). Les 18-35 ans représentent 36 % des passagers et sont quasiment aussi nombreux que les 36-55 ans (31 %).

Le prix, toujours le prix

Easyjet D’après l’étude, 76 % des Français consacrent moins de 2 000 € par an à leurs vacances. Ce chiffre passe à 1 000€ pour 46 % des personnes interrogées notamment pour les plus jeunes, 56 % des 18-24 ans et 54 % des professions intermédiaires. Habitué aux prix abordables, le consommateur estime aujourd’hui à 155 € le prix « juste » pour un vol aller-retour de 2h €. Ce prix tombe même à 100 € pour 32 % des personnes interrogées. Ceux qui ont une perception de prix plus élevée que la moyenne, sont les plus jeunes (166 € pour les moins de 25 ans) et les plus âgés (168 € pour les 65 ans et +).

Nouvelles habitudes et fragmentation de l’offre

L’étude révèle que 6 Français sur 10 préfèrent réserver indépendamment leur vol et leur hôtel. Si cette tendance se retrouve chez toutes les catégories socio-professionnelles, elle est particulièrement forte chez les cadres (79 %) et les moins de 25 ans (75 %). EasyjetCela s’explique notamment par le fait que les « bons plans » sont aujourd’hui faciles à trouver grâce aux très nombreux sites dédiés.

De même, il apparait que la multiplication des courts séjours est une tendance de fond, particulièrement chez les 18-34 ans. En effet, les Français sont plus de 7 sur 10 à préférer les « short break » aux séjours plus longs.

 

Un secteur de plus en plus digital

 

Easyjet Lancée par Easyjet en 1998, la réservation en ligne est aujourd’hui un usage banalisé. Quand à l’application mobile de la compagnie, disponible depuis 2011, elle a franchi le cap des 22 millions de téléchargements en 2016. Les réservations directement effectuées via l’application représentent en France près de 15 % en 2016.

Voyageurs fidèles et réservoir de clientèle

Easyjet explique que le taux de fidélisation de la compagnie est de 71%. Mais aussi qu’elle compte près de 2 millions de nouveaux passagers entre 2016 et 2017. Le potentiel du marché français est encore élevé. D’après l’étude Odoxa réalisé pour Easyjet, près de 2/3 des Français (62 %) n’ont pas emprunté l’avion au cours des 12 derniers mois, dont une majorité représentée par la classe ouvrière. Ce chiffre grimpe à plus de 68 % chez les personnes de 35 à 49 ans. Au contraire, il est moindre chez les jeunes de 18 à 24 ans (53 %) et tombe même à 38 % pour les cadres.

 

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *