Manor démarre l’année en trombe et enterre la hache de guerre avec le groupe Lufthansa

Transport

Avec plus de 82 exposants et plus de 300 agents de voyages, venant tant de région parisienne que de province, on peut dire que la 11ème édition du Manor Travel Partners  – le grand workshop annuel – du GIE a été un succès. L’occasion de rencontrer ses dirigeants et de faire le point sur l’actualité du réseau.

Le GIE Manor, qui réunissait mardi à Paris ses adhérents et ses fournisseurs, c’est aujourd’hui 75 adhérents représentant 315 points de ventes. Un chiffre qui progresse de façon maitrisée avec 4 à 5 nouvelles adhésions par an et quasiment pas de départs. Pour l’année 2017, Jean Korcia, le président du GIE table sur un volume d’affaire de 1,4 milliard d’euros. C’est-à-dire mieux que les 1,350 milliard réalisées en 2016. Pour le moment les faits semblent lui donner raison. Sur la période janvier-février 2016, le volume BSP de Manor progresse de 15% par rapport à la même période de l’année écoulée. C’est mieux que la progression du BSP en général qui est de 3,3%. Ce que la direction du réseau explique par de bonnes performances en corporate, liées à l’obtention de marchés public et privé par certain de ses membres.

Fin de la guerre avec Lufthansa

Côté relation avec les fournisseurs, le fait notable de ce début d’année c’est la normalisation des relations avec le groupe Lufthansa avec les compagnies duquel le GIE a à nouveau signer un contrat. En 2016, et en représailles à la mise en place par Lufthansa d’une surcharge tarifaire sur les réservations réalisées en GDS, Manor n’avait pas signé de contrat avec le groupe LH. Problème, cela a impliqué une absence de contrat non seulement avec les compagnies du groupe (Lufthansa, Austrian, Swiss, Brussels…) mais également avec ses partenaires de coentreprise transatlantique que sont Air Canada et United. « Nous avons pris conscience de l’importance de ce groupe pour certains de nos adhérents » explique Francis Gallo, le vice-président du réseau.

Des solutions de cartes logées pour le paiement bimensuel du BSP

Enfin, conscient que le passage au paiement bimensuel du BSP en avril prochain est susceptible de causer quelques problèmes de trésorerie à ses adhérents, Manor a décidé de leur permettre de signer des solutions à travers les systèmes de cartes logées. Le GIE à trouvé un accord cadre avec Air Plus (une entreprise qui est une émanation du groupe… Lufthansa), renouvelé son accord avec American Express et serait sur le point d’en signer un avec BNP.

 

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *