Masques, distanciation, désinfection des cabines : Air France renforce la sécurité de ses passagers

Transport
La désinfection des cabines, avec la pulvérisation d'un « produit virucide », est effectuée à bord des appareils. ©Adobe Stock

En plus de la distanciation physique et de la désinfection des cabines, la compagnie a annoncé lundi qu’elle distribuait des masques aux passagers qui n’en ont pas. La réponse à une polémique naissante suite à la publication de photos d’un vol complet entre Marseille et Paris, sans protection pour les voyageurs.

 

C’est une nouvelle mesure qui devrait rassurer les passagers. La compagnie aérienne Air France a annoncé qu’elle distribuait depuis dimanche 19 avril des masques aux passagers qui n’en ont pas sur ses vols où les taux de remplissage sont trop élevés pour distancier les voyageurs.

 

« Dans la grande majorité des cas, le taux de remplissage de nos avions est de 30 à 40% ce qui nous permet de respecter les règles de distanciation sociale. Sur une minorité d’appareils, sur lesquels nous ne pouvons pas respecter ces règles, nous distribuons des masques, à l’entrée de l’avion, à nos clients qui n’en possèdent pas. Cette mesure sur laquelle nous travaillions depuis quelques jours a été mise en place hier », a indiqué lundi la direction d’Air France.

Désinfection des cabines

Une décision qui fait suite à la publication sur les réseaux sociaux il y a quelques jours de photos montrant un vol entre Marseille et Paris, pendant lequel aucune mesure n’était a priori respectée, de la distanciation sociale au port du masque. Toutefois, la compagnie rappelle que des procédures de désinfection spécifiques des cabines, avec la pulvérisation d’un « produit virucide », avaient déjà été généralisées.

 

Le transporteur aérien ira-t-il encore plus loin dans ses mesures ? Si oui, il pourrait prendre exemple sur la compagnie Emirates, qui a été la première à annoncer le 15 avril l’organisation des tests sanguins rapides sur ses passagers pour détecter le coronavirus. Au Canada, également, les précautions ont été renforcées à partir du 20 avril. Les compagnies aériennes qui y opèrent doivent désormais rendre obligatoire le port d’un masque dans les aéroports mais aussi à bord du vol, lorsque la distanciation physique n’est pas possible.

 

(Avec AFP)

Publié par Brice Lahaye
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. De qui se moquent nos autorités quand elles font semblant d’ignorer qu’une cabine d’avion présente un risque et qu’aucun contrôle, absolument aucun contrôle, n’était encore effectué le 5 avril, à l’arrivée des (rares) vols internationaux à Paris ?

    De qui se moque Air France et M. De Juniac (Europe 1 ce jour), en annonçant, mi-avril, que la/les compagnie(s) aérienne(s) prennent (enfin) des dispositions pour garantir la santé de ses passagers, alors qu’elle sont passées au travers des radars pendant toutes ces semaines de confinement ?

    De qui se moque ADP quand, le 20 mars, elle demande aux passagers de se serrer dans le bus sur le tarmac pour éviter la multiplication des navettes ?

    Tout est compliqué en ce moment pour tout le monde, mais ce qui est insupportable ce sont les doubles discours, les paroles lénifiantes et les faux semblants !

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *