Nouveau plan de licenciement : Air France-KLM dément formellement

Transport

Faisant suite aux articles publiés dans la presse néerlandaise, Air France-KLM souhaite apporter un démenti formel au contenu de ces articles qui contiennent "des informations fausses et des chiffres erronés".Les syndicats ont fait part dans la presse néerlandaise de leurs craintes de voir plusieurs milliers d'emplois disparaître. Ils redoutent que KLM ne fasse de plus en plus appel à des sociétés externes, notamment pour le transport de carburant. Le quotidien populaire Algemeen Dagblad (AD) a soutenu mardi matin que quelque 7.500 emplois pourraient être menacés, soit près d'un quart du personnel. Le quotidien de Telegraaf avait pour sa part indiqué lundi que la direction et le conseil d'administration devaient se réunir mardi, à la veille de la présentation des résultats trimestriels, pour discuter des mesures drastiques à prendre pour sauver la compagnie , qui doit faire face à la concurrence des compagnies low cost, des longs courriers arabes, ainsi qu'à la nécessité de redresser ses comptes, fortement impacté par le coût de la grève de ses pilotes, chiffré pour l'instant  à 500 millions d’euros. 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *