Oneworld s’attaque au marché des PME françaises dès le 3 mai

Transport

Alors qu’en termes de voyages le marché des PME-PMI est en développement et que celui des grands comptes rétrécit, l’alliance Oneworld (American, BA, Iberia, Aer Lingus, Finnair, Cathay, Qantas et Lan Chile) a décidé de s’attaquer aux petites entreprises françaises en lançant le 3 mai prochain un programme de tarifs négociés baptisé « businessflyer ». Ce dernier, qui remplace un produit tarifaire sur l’Europe pour les PME introduit il y a quelques années, permet aux entreprises de bénéficier de tarifs spécifiques au départ de France vers plus de 250 destinations sur les cinq continents. Ces prix concernent également les vols et les liaisons SNCF de pré-acheminement au départ des régions. « Ces tarifs négociés peuvent apporter une réduction de 50 % sur les tarifs publiés de classe affaires », explique Jacques Alonso, directeur commercial France d’American. Au-delà de la réduction tarifaire, la flexibilité est proche de celle des tarifs publiés de classe affaires ou des pleins tarifs en classe économique. L’obligation de passer la nuit du samedi au dimanche (Sunday Rule) n’existe pas et il n’y a pas de frais de modification ni d’annulation. « Les billets sont combinables, c’est-à-dire que l’on peut faire l’aller en classe économique et le retour en classe affaires », précise Jacques Alonso. Pour bénéficier de cette offre, l’entreprise s’inscrit sur le site Internet www.oneworld.com/france. Puis la réservation s’effectue soit via une agence de voyages, soit en direct. Pour faire connaître le produit, un courrier a été envoyé à 22 000 entreprises et des informations sont disponibles sur les sites Internet grand public et professionnels. « Nous avons également formé les équipes de vente de toutes les compagnies de l’alliance, soit une centaine de personnes, afin qu’elles puissent former à leur tour les agents de voyages », indique Patrick Malval, directeur commercial France de BA. Oneworld qui revendique 12 % de parts de marché dans l’Hexagone compte séduire selon Jean-Pierre Sauvage, directeur général France d’Iberia, 800 PME-PMI dans l’année.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *