Open Sky : C’est Air France qui rit et British qui pleure

Transport

Si du côté de British Airways, l’accord de ciel ouvert signé la semaine dernière par les 27 ministres des transports de l’Union Européenne est loin de provoquer des sauts de joie (il faut dire que le juteux "gâteau" d’Heathrow était jusqu’ici très bien protégé), il est visiblement très bien accueilli en France.Dans un bel ensemble, le ministre des Transports Dominique Perben et Air France-KLM ont salué l’adoption de l’accord aérien "ciel ouvert" entre l’UE et les Etats-Unis, qui va libéraliser les liaisons transatlantiques. "Il permettra aux compagnies françaises, et en particulier à Air-France-KLM, de desservir directement les Etats-Unis à partir de l’ensemble des aéroports européens", a rappelé le ministre dans un communiqué. De son côté Air France-KLM, qui affiche sa "grande satisfaction", affirme qu’elle sera "en mesure de développer le réseau de l’alliance SkyTeam et de proposer à la clientèle de nouvelles lignes sur l’axe transatlantique". Rappelons que l’accord doit encore être signé par les autorités américaines avant de pouvoir entrer en vigueur, au mieux le 30 mars 2008., il permettra à n’importe qu’elles compagnies américaines et européennes de desservir n’importe qu’elles liaison entre les USA et l’Europe.

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *