Ouibus s’associe à des autocaristes pour se développer en régions

Transport

A l’occasion de l’ouverture du marché intérieur de l’autocar, Ouibus lance ses premières lignes en Bretagne et se renforce en Rhône-Alpes.
 
 Avec Salaün et Faure, Ouibus poursuit le maillage du territoire. Depuis le 5 octobre, Ouibus connecte Rennes à Paris et au Mans. Son réseau se développera ensuite en Bretagne en reliant Brest, Quimper et Lorient à Rennes et Paris à partir du 16 novembre. Enfin, une ligne Brest-Saint-Brieuc-Rennes-Paris sera ouverte le 4 janvier. Avec 7 allers-retours par jour, la liaison Rennes-Paris fera partie des fréquences les plus importantes de Ouibus. La liaison Brest-Paris aura une fréquence de 3 allers-retours quotidiens dont 2 via Quimper et Lorient et 1 via Saint-Brieuc, dans des autocars de 48 à 57 places. Les billets vers Paris seront proposés à partir de 15 euros depuis Rennes et Saint-Brieuc et 19 euros depuis Brest, Lorient et Quimper. A partir de 9 euros, il sera notamment possible de se rendre de Rennes à Quimper ou de Lorient à Brest. Les liaisons Rennes-Le Mans ou Brest-Saint-Brieuc s’effectueront quant à elles à partir de 5 euros. Les Bretons auront le choix entre plusieurs arrêts à Paris : Bercy en centre-ville, La Défense ou l’aéroport Paris Orly. Les arrêts de Ouibus en Bretagne seront placés : – à Rennes : Gare Routière, Place de la Gare – à Brest : Gare Routière, Place de 19e Régiment d’Infanterie – à Lorient : Gare Routière, Cours de Chazelles – à Quimper : Gare Routière, Place Louis Armand – à Saint-Brieuc : Gare SNCF, Place François Mitterrand. Pour développer rapidement cette offre d’ampleur, de manière homogène, et transporter jusqu’à 5,5 millions de personnes par an, Ouibus va créer 300 emplois directs partout en France et s’appuyer sur les compétences de 8 partenaires régionaux. Dans l’ouest de la France, le groupe Salaün, à travers sa filiale Salaün Autocars, opèrera une partie des liaisons nationales de Ouibus au départ de la Bretagne et des Pays de la Loire.
En Rhône-Alpes, Ouibus augmente progressivement le nombre de fréquences entre Lyon Perrache et Paris Bercy jusqu’à 10 allers-retours quotidiens. La compagnie crée aussi une liaison directe vers Paris La Défense avec 3 allers-retours quotidiens, à partir de 19 euros. Le 16 novembre, le transporteur ouvrira des liaisons de Lyon vers Marseille à partir de 9 euros et vers Nice à partir de 19 eursos. Puis, dès le 1er décembre, la compagnie proposera 2 allers-retours par jour vers Grenoble à partir de 5 euros, dans des autocars de 48 à 57 places. Grenoble sera également connectée à Paris Bercy avec 3 fréquences quotidiennes à partir de 25 euros. Ces nouvelles destinations viennent compléter le réseau existant, qui dessert déjà les villes de Nîmes, Montpellier, Londres, Turin, Milan, Gérone et Barcelone au départ de Lyon. Les arrêts  se situent à la Gare SNCF de Lyon Perrache, Cours de Verdun, à Lyon et à la Gare Routière, 11 place de la Gare, à Grenoble. Le groupe Faure opèrera une partie des liaisons nationales de Ouibus au départ de Lyon et Grenoble. Le contrat entre les deux compagnies a été signé le 28 septembre au siège de Faure, à Valencin en Isère.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *