Ouragan Maria : Air France, Air Caraïbes et Corsair reportent des vols prévus lundi

Transport
La Guadeloupe a été placée en "alerte rouge cyclonique" à partir de lundi 12h (heure locale)

Les compagnies Air France, Air Caraïbes et Corsair ont reporté des vols à destination ou en provenance de Pointe-à-Pitre et Fort-de-France prévus lundi, en raison des conditions météorologiques liées à l’ouragan Maria.

Air France a annulé ses vols entre Orly et Pointe-à-Pitre, ainsi qu’entre Orly et Fort-de-France, dans les deux sens. Air Caraïbes a reporté à mardi ses vols au départ d’Orly et de Pointe-à-Pitre. La compagnie a par ailleurs avancé lundi de deux heures ses vols entre Orly et Fort-de-France, dans les deux sens. Corsair a également reporté de 24 heures son vol de lundi à destination de Pointe-à-Pitre.

 

L’aéroport de Pointe-à-Pitre va fermer lundi après-midi et les vols seront suspendus jusqu’à mardi 14h heure locale (10h GMT), en prévision de l’arrivée de l’ouragan Maria, a-t-on appris auprès de la Direction générale de l’aviation civile. L’aéroport sera rouvert au trafic mardi, après inspection des pistes, et réservé pendant les premières heures aux vols militaires, humanitaires et médicaux, a-t-on indiqué de même source. Les quatre aérodromes départementaux seront également fermés, a précisé la DGAC.

 

Aucune mesure spécifique n’a été prise pour l’heure pour la Martinique, a indiqué la DGAC, précisant qu’elle suit l’évolution de la situation. La Guadeloupe a été placée en « alerte rouge cyclonique » à partir de lundi 12h (heure locale), en prévision du passage de l’ouragan Maria, a indiqué la préfecture dimanche soir. De son côté, la Martinique a également été placée en « alerte rouge cyclonique », Maria devant être « au plus près de (ses) côtes vers la mi-journée » lundi, a indiqué la préfecture dans un communiqué lundi midi. « L’activité économique doit être stoppée », les transports en commun « interrompus » et les grands rassemblements « annulés », a ajouté la préfecture.

 

 

Publié par la rédaction avec l'AFP
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *