Panne géante de Montparnasse : D’autres infrastructures de transports jugées « fragiles »

Transport
SNCF Gare Montparnasse panne

Mercredi, François Brottes président du directoire de Réseau de transport d’électricité (RTE) était auditionné au Sénat. Il devait apporter des explications à la commission de l’aménagement du territoire à la suite de la panne électrique qui avait fortement perturbé le trafic à la gare Montparnasse fin juillet.

« Nos infrastructures de transports sont à bout de souffle »

Selon Le Parisien, lors de son audition, il a pointé cinq infrastructures jugées « fragiles » : La gare Montparnasse, la gare de Lyon, la gare de Rennes, les gares de Lyon Part Dieu et Perrache ainsi que l’aéroport d’Orly. Il a également indiqué que RTE et le SNCF travaillaient ensemble sur ces « ces points de fragilisation ». Mais il a admis en même temps que leurs marges de manœuvre étaient limitées. « Si demain Monsieur Jeantet, le PDG de SNCF Réseau, me dit ‘banco je veux un deuxième poste pour Montparnasse, j’ai trouvé le financement’, je lui dirai on le met où ? ».

Hervé Maurey, le président de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable au Sénat, a déclaré : « On voit bien que nos infrastructures de transports sont à bout de souffle. Les gouvernements successifs ont laissé traîner les choses ».

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *