Pannes en série : La ministre des Transports réclame des comptes à la SNCF

Transport
Elisabeth Borne, ministre des Transports.

Elisabeth Borne, ministre des Transports, a écrit mercredi au président de la SNCF, Guillaume Pepy, et de SNCF Réseau, Patrick Jeantet, pour qu’ils s’expliquent au sujet de la récente série d’incidents qui ont affecté le trafic ferroviaire dans les gares parisiennes.

Une succession d’incidents importants et médiatisés

« Ces derniers mois ont vu une succession d’incidents importants et médiatisés dans plusieurs gares parisiennes, et tout particulièrement la gare Montparnasse » a dit la ministre. Outre la panne informatique du 3 décembre à Montparnasse, elle fait référence à la panne d’alimentation électrique du 26 décembre qui a bloqué « l’ensemble des mouvements des trains » à Saint-Lazare, ainsi qu’à l’affluence de voyageurs bien supérieure à la capacité de transport de l’entreprise publique dans les gares de Bercy et Saint-Lazare le 23 décembre. « Pour beaucoup, et notamment pour les voyageurs touchés par ces incidents, la répétition de ces situations apparaît incompréhensible et suscite une légitime exaspération », dit-elle.

« Pour tirer ensemble le bilan de ces incidents et de cette période de grands déplacements, je souhaite que vous me présentiez vos analyses et les actions engagées » conclut-elle.

De son côté, la SNCF assure tout faire pour moderniser son réseau. Mais selon Claude Solard, directeur général délégué à l’innovation et performance industrielle, « ça ne se règle pas d’un coup de baguette magique ». Possible. En attendant Elisabeth Borne a convoqué Guillaume Pepy et Patrick Jeantet le 8 janvier prochain.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Il faut mettre fin à la présidence de Guillaume Pépy. Il doit assumer les nombreux problèmes de la SNCF dont certains ont provoqué la mort de plusieurs personnes… et ne pas lui accorder la présidence d’Air France. la pauvre compagnie n’a pas besoin de lui. Il l’achèverait !

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *