Paris-Varsovie sous l’influence low cost

Transport

Volareweb en code-share avec Air Polonia le 6 juin.
SkyEurope compte débuter un vol quotidien le 14 juin.
Elle a commencé à vendre, mais n’a pas les slots à Orly.
La ligne Paris-Varsovie est en effervescence. Alors que l’an dernier Air France et Lot assuraient chacune trois vols quotidiens en code-share entre les deux capitales, la donne a changé cet été. Les deux compagnies ont mis fin à leur accord commercial et Air France a augmenté son offre de 40% en passant à quatre fréquences quotidiennes avec des appareils de plus grande taille, tandis que Lot est restée à trois vols par jour. Entre les deux acteurs historiques sur la ligne, Air Polonia a débarqué début mai avec la mise en place de quatre vols hebdomadaires au départ de CDG3 (en Boeing 737-400), tout en ouvrant deux vols hebdomadaires à la fois sur Wroclaw et Katowice, située à 80 km de Cracovie. La compagnie low cost polonaise n’est pas seule à commercialiser ses propres vols sur Varsovie. Elle vient en effet de signer un accord de code-share avec le transporteur italien à bas coûts Volareweb, qui entrera en vigueur le 6 juin prochain. « Nous avons fait la même chose sur les lignes entre l’Italie et la Pologne opérées par nos soins (…), il n’est pas exclu que nous étendions notre accord à d’autres lignes polonaises au départ de Paris « , indique Michel Simiaut, DG France de Volare, qui a déjà mis en vente un tarif promotionnel à 19,99 E (HT) l’aller-simple. L’arrivée d’Air Polonia n’a pas pour l’instant débouché sur une guerre tarifaire. « Contrairement au marché anglais, où BA a baissé ses prix lors de l’arrivée d’Air Polonia – que nous avons suivie -, Air France a gardé son sang froid », constate Pierre Jasinski, DG France de Lot. « La date importante sur cette ligne sera le 14 juin avec l’arrivée de SkyEurope », estime t-il. La compagnie slovaque a en effet annoncé l’ouverture de Paris (Orly)-Varsovie en vol quotidien. Problème. Fidèle à son habitude, elle a commencé les ventes alors qu’elle n’a pas de créneaux horaires à Orly. Comme il n’y a plus de slots disponibles, elle chercherait une parade en signant un code-share avec une compagnie déjà installée à Orly.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *