Passagers bloqués sous la Manche : Eurostar rejette la faute sur Eurotunnel

Transport

Nicolas Sarkozy a reçu lundi le président de la SNCF et d'Eurostar, Guillaume Pépy. Avec 2.000 passagers bloqués dans le tunnel sous la Manche durant la nuit de vendredi à samedi, et 24.000 autres en rade ce week end, le transporteur ferroviaire français a fait une fois encore preuve de son incapacité à gérer les situations de crise.C'est pas moi c'est lui. Si Eurostar a bien reconnu "un manque de communication lors de la gestion de la panne", le transporteur a rapidement refilé la patate chaude à Eurotunnel, chargé de l'exploitation du tunnel. "Il faut améliorer l'info dans le tunnel" et "augmenter le nombre de trains de secours et de locomotives de secours pour que, lorsqu'il y a un problème, les passagers soient sortis plus vite du tunnel", a indiqué Guillaume Pépy. Mieux, concernant le cas des passagers qui sont restés bloqués dans le tunnel, Nicolas Petrovic, directeur général adjoint d'Eurostar, n'a pas hésité à mettre en avant la responsabilité d'Eurotunnel : "Il va falloir voir quelles sont les responsabilités pour Eurostar, bien entendu, mais aussi pour Eurotunnel qui est en charge de l'évacuation des trains et de la communication auprès des clients dans le tunnel"… Bref, en matière de gestion de crise, on progresse.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Le contrat signé entre Eurotunnel et Eurostar devrait clairement établir les responsabilités de chaque partenaire et répondre aux questions posées.
    A ma connaissance ce contrat est public (non confidentiel) et donc accessible aux journalistes: alors pourquoi ne pas aller chercher les réponses et informer le public dans le même temps ?

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *