Polémique : faut-il interdire la grève dans les transports les jours de grands départs ?

Transport

Suite aux préavis de grèves déposés par les hôtesses et stewards d'Air France du 29 juillet au 1er août et par les pilotes du 5 au 8 août, Lionnel Luca, député UMP des Alpes-Maritimes et proche du ministre des Transports, Thierry Mariani, a déposé une proposition de loi visant à interdire la grève durant certaines périodes de vacances. Les réactions ne se sont pas faites attendre.Force ouvrière, tout d'abord a estimé qu'il s'agissait soit d'une "provocation", soit d'une volonté d'"interdire le droit de grève" et que cette proposition de loi "est au mieux une provocation pour faire parler de lui (Lionnel Luca), au pire une conception pour le moins particulière de la démocratie visant à interdire le droit de grève". Puis c'est le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer (UMP), qui a affirmé qu'une modification du droit de grève "ne se fait pas sur un coin de table". Il a toutefois "dénoncé" le fait que "dans une compagnie aérienne confrontée à des difficultés (…) et même parfois à des mises en cause préoccupantes", le personnel "choisisse le moment des grandes migrations pour en quelque sorte exercer une sorte de prise d'otage". Mais "revenir sur un certain nombre de droits fondamentaux tels que le droit de grève, c'est un autre sujet", a-t-il ajouté. "Si un jour la France doit effectivement se rassembler pour être plus efficace, donner une meilleure image dans le monde tel que nous avons pu le faire dans la majorité avec le service minimum dans les transports, il faudra qu'il y ait un grand débat et cela ne peut se passer qu'au Parlement", a-t-il enfin conclu.

Publié par La Rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (3)

  1. Limiter le droit de grève ? Bien sur que non, c’est un des droits fondamentaux de notre démocratie ! Par contre, voter une loi pour limiter la conn… de certains syndicats, çà oui. Devant une telle folie suicidaire, c’est presque de la non assistance à salariés en danger que de ne rien faire. La dernière fois que les voyageurs/citoyens ont renfloué cette compagnie, ça nous a couté un paquet de milliards, de francs d’accord mais quand même. Moi dans ma PME, y a pas de CE, de participation, de 13ième mois, je suis pas GP et je ne vois donc pas pourquoi à intervalles réguliers je dois soit payer plus d’impôts pour que « volent les ailes françaises » soit être « emmerdé » par les états d’âme de personnels qui par ailleurs se foutent complètement de moi. Hé surtout, svp, ne me parler pas de la défense des voyageurs et de l’amélioration de la qualité du service, il est de plus en plus nul.

    1. Interdire aux employés d’AIRFRANCE de faire grève en haute saison reviendrait à vider de sa substance le droit de grève. Imaginez AIRFRANCE en grève en Juin !!!! personne n’en parlerait ……………..et c est bien la tout le probleme………. Les compagnie low-cost se sont engagés dans des brèches qui font que le dumping social porte atteinte à AIRFRANCE………….c’est à l’Etat Francais de poser les conditions socialespour qu’une compagnie low cost pose ses ailes en France……..l’Etat ne joue pas son role de régulateur,d’arbitre……….L’Etat doit etre fort et incontournable………L’Etat,c’est vous, c’est nous………

  2. Certains ont oublié que le « Monde » nous envie beaucoup plus notre droit de grève tel que nous l’avons aujourd’hui en France que notre service minimum, véritable restriction de ce droit de grève! D’ailleurs, qui nous envie notre service minimum? Personne je crois…
    Aussi pour rappel, beaucoup de pays dans ce « Monde » nous envie beaucoup plus notre révolution française et les batailles pour la sauvegarde de nos avantages sociaux que notre France d’aujourd’hui, celle des inégalités en tout genre! C’est marrant d’ailleurs parce que, des pays nous ont « copié » notre révolution mais aucun ne nous copie notre modèle économique d’aujourd’hui, pire, c’est nous qui allons copier ailleurs, et en plus, on n’est même pas foutu de choisir le meilleur modèle! Quelqu’un parlait de « l’image de la France »?
    Il y en a certains qui auraient vraiment besoin d’un cours d’histoire…

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *