Ponctualité et prix des parkings : les aéroports régionaux dament le pion à Roissy et Orly

Transport

Confrontés à un nombre de passagers en forte croissance, les aéroports régionaux doivent améliorer leur offre, notamment en ce qui concerne la ponctualité et les coûts de parking. AirHelp, spécialiste de l’indemnisation aérienne, a analysé sous ces deux critères les neuf plus grands aéroports français.

Les coûts de parking : gare aux idées reçues

Pour partir en voyage, les passagers aériens doivent penser non seulement à leur billet d’avion, mais aussi à tous les frais annexes. Ainsi, les passagers au départ de Charles-de-Gaulle et d’Orly sont ceux qui doivent payer le plus, avec le prix médian respectivement de 114€ et 128€ pour la semaine. En ce qui concerne le prix plafond, ce sont les Niçois qui risquent de débourser le plus (le prix du parking officiel pour une semaine pouvant aller jusqu’à 204€).

En même temps, les aéroports des compagnies low-cost tirent leur épingle du jeu. Malgré l’idée reçue selon laquelle ils se baseraient sur ces frais annexes pour équilibrer leur budget, leurs prix de stationnement sont bien plus raisonnables, permettant aux passagers de réaliser des économies importantes. L’aéroport de Marseille-Provence affiche ainsi le prix le plus bas parmi tous les aéroports pris en considération (à partir de 28€ pour la semaine), et Beauvais-Tillé – pourtant à une heure seulement de Charles-de-Gaulle – lui emboîte le pas (à partir de 31€).

Ponctualité en 2018 : CDG déçoit, les aéroports régionaux triomphent

Quant à la ponctualité des vols, les aéroports régionaux s’en sortent également très bien, même si les différences entre le haut et le bas du classement sont plus faibles. Ainsi, les trois aéroports les plus fiables sont Bordeaux-Mérignac (78,5%), Nantes-Atlantique (78%) et Toulouse-Blagnac (78%). En ce qui concerne les aéroports parisiens, l’aéroport de Beauvais-Tillé affiche un score de 73,5%, entre Orly (75,5%) et Charles-de-Gaulle (68,5%), qui clôt le classement.

Jakub Kusmierczak, Country Manager France & Belgique chez AirHelp, commente : « Notre analyse le prouve, les passagers français doivent revoir leurs habitudes : pour avoir un début des vacances sans stress, il n’est pas nécessaire de choisir forcément les aéroports les plus grands ou les plus chers du pays ! Pour décongestionner les aéroports parisiens, mais aussi pour bénéficier d’un service plus rapide et des frais annexes moins chers, nous recommandons à tous de prendre en compte un départ depuis un aéroport de proximité pour les voyages en 2019 » .

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *