Programme Flying Blue Air France-KLM : Ce qui va changer

Flying Blue Programme de fidélité

Flying Blue, le programme de fidélité d’Air France-KLM, évolue. Dès le 1er avril, les règles changent tant pour cumuler des miles que pour passer d’un statut à l’autre.

 

Pour répondre à la demande de ses clients qui trouvent le système actuel « compliqué », Air France-KLM fait évoluer son programme de fidélité pour le rendre, dès le 1er avril 2018, « plus simple, plus clair et plus personnalisé ».

Cumul des miles en fonction du prix du billet demandé

Déjà, l’attribution des miles ne sera plus que liée au prix du billet. Pour chaque euro dépensé chez Air France, KLM, Hop! Et Joon, les membres Ivory, Silver, Gold et Platinium recevront respectivement 4,6, 7 et 8 miles.  Pour les vols des compagnies partenaires, les conditions restent inchangées. En effet, il est impossible, par exemple, de savoir pour Air France quel a été le prix payé pour un vol Delta aux Etats-Unis. Les clients pourront aussi pourront aussi cumuler des miles avec l’achat de services supplémentaires tels qu’un « Menu à la carte à bord d’un vol d’Air France, la franchise bagage supplémentaire ou encore la réservation d’un siège Economy Confort à bord d’un vol KLM ».

Éviter la frustration

Le groupe Air France-KLM a aussi tenu a apporté plus de flexibilité pour dépenser ses miles. Ainsi, dès juin 2018, l’intégralité des sièges sera disponible à la vente, ce qui permettra « d’éviter les frustrations ». De plus, l’option Miles & Cash permettra aux membres de payer jusqu’à 25% de billet Primes en numéraire. « Idéal pour une famille de quatre de personnes dont seulement trois auraient pu bénéficier des miles cumulés ».

Des points d’expérience (XP)

Enfin, pour passer d’un statut à l’autre, Air France « ôte la notion de tarif ». Autrement dit, les points d’expérience (XP), qui déterminent le niveau d’adhésion seront distribués en fonction de la cabine de voyage choisi et de la distance du vol – intérieur, moyen-courrier et long-courrier divisé en trois catégories – jusqu’à 3500, 5000 et supérieur à 5000 miles. A titre d’exemple, un Paris-Los Angeles réalisé en première classe rapportera 60 XP pour 2 XP en classe économie lors d’un vol intérieur.

 

Pour Frédéric Kahane, directeur de Flying Blue, l’objectif est de faire de ce programme de fidélité le préféré des voyageurs en Europe d’ici 2020.

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint – Le Quotidien du Tourisme

Me contacter

Vos réactions

  1. Il y a du pour et du contre sur ce nouveau système. C’est comme tout, ça ne peut pas plaire à tout le monde. Néanmoins, il faut noter qu’il y a eu pas mal de dévaluations des différentes possibilités alternatives qui étaient offertes auparavant pour « muscler » son statut (Cartes American Express, abonnement, etc…)
    Certes, l’approche « Revenue Based » est plus lisible mais rapporte clairement moins de miles à chaque voyage. Comme nous ne connaissons pas encore le coût en Miles des billets « Prime », il est difficile de se prononcer…
    Une chose est sûre : Si les billets Prime coûtent le même nombre de Miles qu’actuellement, il s’agira clairement d’une dévaluation. Si les coûts en Miles sont inférieurs, ça peut se compenser.
    A suivre donc.
    Attention à la période de transition : Il peut être intéressant d’en profiter pour engranger un maximum de Miles ou de points d’XP !
    Sam
    voyage-platinum.com
    http://www.voyage-platinum.com

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *