Que pensent les français de l’ouverture à la concurrence du ferroviaire ?

Transport
SNCF

D’après une étude réalisée par Opinion Way pour le compte de Trainline, 68 % des français sont favorables à l’ouverture du marché ferroviaire et 69 % d’entre eux jugent que le train est un moyen de transport attractif.

Trainline, l’application de réservation de voyages en train et en bus, a confié à Opinion Way la réalisation d’une enquête pour analyser la relation des Français au train, et connaître leur vision et leurs attentes face à l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire.

Si la satisfaction de 41 % des usagers s’est détériorée au cours des dernières années, 7 Français sur 10 considèrent malgré cela le train comme un moyen de transport attractif.

D’après l’étude, 66 % des Français prennent le train et la majorité de ces déplacements sont effectués pour des raisons personnelles (81 %). En outre 84 % des Français pensent que le train est un moyen efficace de dynamiser les territoires qu’il dessert, 83 % estiment qu’il fait partie du patrimoine national et favorise l’activité économique des territoires, et 82 % pensent qu’il permet de développer le tourisme dans les régions françaises.

Un grand nombre de Français sait que le secteur ferroviaire de transport de voyageurs va être ouvert à la concurrence, notamment pour le TGV (59 % déclarent le savoir), mais aussi pour les TER et les Intercités (46 %). Néanmoins une minorité sait que cela sera effectif dans les cinq prochaines années (41 % pour le TGV, 32 % pour les TER et Intercités). Un grand nombre de Français déclare ne pas être au courant (36 % pour le TGV et 47 % pour les TER et Intercités), quand seul un petit nombre estime que le marché ne sera pas ouvert à la concurrence (3 % pour le TGV, 5 % pour les TER et Intercités).

Qu’ils soient au courant ou non de sa mise en place dans les cinq ans, les Français sont 68 % à être favorable à l’ouverture à la concurrence et estiment que cette dernière aura un impact positif dans plusieurs domaines (fréquences, services à bord, tarifs, facilité de réservation, information en cas de perturbations…).

Une grande majorité des sondés considère la Suisse (84 %), l’Allemagne (80 %), des pays ouverts à la concurrence, comme des réussites en matière de transport ferroviaire.

De cette ouverture à la concurrence découle de nombreuses attentes côté usagers. Favorables à la libéralisation du rail, les Français attendent une expérience améliorée et de nombreux avantages et espèrent pouvoir trouver plus facilement : le meilleur prix (58 %), l’horaire idéal (55 %), le trajet le plus rapide (55 %).

Néanmoins, 38 % des sondés assurent qu’il sera plus difficile de savoir quel transporteur circule sur quelle ligne. De ce fait, une très grande majorité des personnes interrogées (79 %) souhaite disposer d’une application ou d’un site indépendant qui permettrait de réserver les billets de différentes compagnies ferroviaires.

*Méthodologie : Échantillon de 1 068 personnes âgées de 18 ans et plus. Les interviews ont été réalisées du 30 mai au 1er juin 2018. L’échantillon a été? constitue? selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.