Retards aériens : seulement 10% des passagers réclament des indemnités

Transport

Airhelp, un site qui aide les passagers à être indemnisés en cas de retards aériens, a fait le point sur l’été. Près de 220 000 passagers de France auraient été victimes de retards supérieurs à 3 heures, de surbooking et d’annulations de vol.

Plus de 1800 vols ont été retardés ou annulés cet été

Ce calcul a été fait sur plus de 1800 vols au départ et à l’arrivée de France qui ont été retardés plus de 3 heures ou annulés en juillet et août. Selon Airhelp qui se base sur la réglementation européenne qui prévoit une indemnisation en cas de retard supérieur à 3 heures et en cas d’annulation, les compagnies devraient 71 millions d’euros d’indemnités aux voyageurs français sur l’été. Toutefois, seulement 10% des passagers français concernés réclament les indemnités auxquelles ils ont droit.

Seuls 30 000 voyageurs seront indemnisés

Ainsi, sur les 220 000 passagers aériens de France concernés cet été, Airhelp estime que seuls 30 000 voyageurs seront indemnisés, les 190 000 restants ne connaissant pas leurs droits, ou étant injustement déboutés par leur compagnie aérienne.

Airhelp rappelle avoir déjà aidé plus de 3 millions de passagers aériens dans le monde à faire valoir leurs droits depuis sa création en 2013.

Ryanair : des indemnités allant de 250 à 400 euros

Par exemple dans le cas des annulations en masse récemment annoncées par Ryanair, tous les passagers concernés ont droit à des indemnités allant de 250 à 400 euros, peu importe le prix du billet, dès lors que Ryanair les a prévenus de l’annulation moins de 14 jours avant le vol.

Publié par La Rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *