Rio Paris : le BEA enquête sur un nouvel incident en vol

Transport

Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) a ouvert une enquête sur un incident s'étant produit fin juillet lors d'un vol Air France reliant Caracas à Paris, a déclaré à l'AFP la porte-parole du BEA confirmant une information du Figaro.fr.Le 21 juillet, "un Airbus A340 reliant Caracas à Paris-CDG a traversé une zone de turbulences sévères et non prévue, au nord de l'arc antillais, après 1 heure 30 de vol environ" a expliqué un porte-parole d'Air France. "L'avion, subissant un fort cisaillement de vent, a quitté son altitude de croisière", a-t-il ajouté. "Après correction de la trajectoire par l'équipage, l'avion s'est posé normalement à Paris-CDG et aucun blessé n'était à déplorer parmi les passagers et l'équipage", selon lui. "Aucun défaut de la chaîne anémométrique n'a été constaté et l'avion n'a pas évolué en mode dégradé" comme cela a été le cas lors du Rio-Paris, a relevé de son côté une source proche du dossier. Néanmoins cet incident pose un certain nombre de questions selon cette source : "Pourquoi le pilotage automatique s'est désengagé ? Pourquoi l'Airbus a-t-il pris cette altitude ?" Et "comment sont interprétées les alarmes d'Airbus en zone de turbulences ?"

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *