Ryanair trouve des accords avec les syndicats de pilotes de plusieurs pays européens

Transport

Ryanair a annoncé avoir signé un accord avec le syndicat de pilotes portugais SPAC, qui prévoit des accords de transfert de base et d’ancienneté, qui couvrira l’ensemble des pilotes de Ryanair directement employés au Portugal. Ryanair a également signé des accords similaires avec BALPA au Royaume-Uni et ANPAC en Italie.

 

Les négociations avec la SPAC sur une convention collective globale de droit portugais avec des contrats de droit locaux vont maintenant débuter avant la fin octobre. Ryanair a également signé cette semaine des accords similaires avec BALPA au Royaume-Uni et ANPAC en Italie, couvrant tous les pilotes britanniques et italiens directement employés par Ryanair. À la suite des négociations à Madrid cette semaine, Ryanair prévoit également de signer prochainement un accord de reconnaissance avec le syndicat de pilotes espagnol SEPLA, qui ouvrira la voie à des négociations rapides sur une convention collective, en vertu de la loi espagnole.

 

Eddie Wilson, directeur du personnel de Ryanair, a déclaré : « Ces accords signés avec nos syndicats de pilotes au Portugal, au Royaume-Uni, en Italie et prochainement en Espagne témoignent des progrès considérables que nous réalisons dans la conclusion d’accords avec nos employés sur nos principaux marchés européens. La récente vague de faillite des compagnies aériennes en Europe, notamment Primera Air, Cobalt, Air Azur et Small Planet (Allemagne), ainsi que les fermetures/réductions de bases annoncées par de nombreuses grandes compagnies aériennes européennes en réponse à la hausse des prix du pétrole et à la baisse des tarifs aériens, ont stimulé de manière significative ces négociations syndicales au cours des dernières semaines. Les pilotes et les équipages de cabine de Ryanair reconnaissent qu’ils bénéficient d’un meilleur salaire, de meilleurs programmes de vol et d’une sécurité d’emploi bien supérieure à celle de leurs homologues dans de nombreuses autres compagnies aériennes européennes. Pour notre part, nous reconnaissons ces syndicats et travaillons avec eux pour conclure des accords qui traitent des problèmes majeurs pour nos pilotes et notre personnel de cabine, dans tous nos principaux marchés de l’UE. Je m’attends à ce que ces accords en Espagne, et au Portugal en particulier, incitent les syndicats de personnel navigant de ces deux pays à se distancier des employés de compagnies aériennes concurrentes (qui bloquent la progression d’accords) et à conclure rapidement des accords relatifs au personnel navigant dans ces pays, conformément à ce que demandent les équipages portugais et espagnols. »

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *